Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon : Une étude quasi-expérimentale sur le partage des émotions

Cette étude permettra de mieux comprendre comment une synchronisation émotionnelle peut survenir entre les membres d’un même groupe.

Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon : Une étude quasi-expérimentale sur le partage des émotions
Photo : Yves Petit

Une étude scientifique sera menée lors du 56è concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon, qui se déroulera du 16 au 19 septembre prochain. Elle sera menée par des chercheurs du CHU de Besançon. L’intérêt est d’évaluer l’émotion que parviendra à transmettre ou non chaque candidat lorsqu’il dirigera les musiciens.

L’expérience consistera d’une part à évaluer les émotions de tout le public, qui sera invité à répondre à la fin de chaque séance à un questionnaire. D’autre part, lors des quarts et des demi-finales certains spectateurs seront équipés de capteurs permettant d’enregistrer précisément leurs émotions en continu. Ces enregistrements porteront sur la captation de l’activité cérébrale, de la réactivité de la peau et la variabilité du rythme cardiaque. Un boitier tactile permettra de collecter en temps réel leur ressenti subjectif.

Cette étude permettra de mieux comprendre comment une synchronisation émotionnelle peut survenir entre les membres d’un même groupe. Cette expérience sera reproduite ensuite dans d’autres groupes et d’autres contextes, avec ou sans musique, pour affiner les résultats obtenus. A terme, les fruits de ces travaux pourront servir notamment à l’évaluation et l’amélioration de la synchronisation de groupes d’intervention médicaux et autres.

Created : samedi 7 septembre 2019 04:52 Categories : Actualités locales | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : santé
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.