Vie Quotidienne : Un mois sans supermarché, le défi de 500 francs-comtois

500 francs-comtois se sont lancés le défi de consommer en dehors des supermarchés pour le mois de février. Comment s'en sortir face aux grandes-surfaces ? Ou aller et comment s'organiser ?

Vie Quotidienne : Un mois sans supermarché, le défi de 500 francs-comtois

Depuis le 1er février, l’opération Février sans supermarché a été lancée partout en France, en Belgique mais aussi en Suisse. Le projet d’origine suisse a débuté en 2017 dans l’objectif de limiter la surconsommation et redonner vie aux commerces de proximité et aux producteurs locaux. 

En 2018, 20 000 personnes se sont lancées le défi en France. Et pour ce mois de février 2019, on dénombre plus de 500 adeptes sur le territoire franc-comtois.

Alexandra Monnin participe pour la première année au défi « Février sans supermarché », elle fait également partie du groupe Facebook Franche-Comté sans supermarché, sur lequel les membres peuvent échanger des bonnes adresses, des contacts, des astuces, des conseils ou encore des recettes. Mère de deux enfants elle réalise que « le supermarché se présente comme la solution de facilité. Il faut revoir toutes ses habitudes et son organisation » confie-t-elle.
« Ce défi ne consiste pas à boycotter les grandes-surfaces, seulement à s’interroger sur sa manière de consommer. C’est une nouvelle organisation à prendre en main » explique-t-elle.

Une nouvelle organisation qui fait du bien au porte-monnaie et à la planète...

 

Pour consommer autrement Alexandra s’est renseignée, elle s'est inscrite en AMAP il y a 7 ans. Le concept est simple, favoriser le travail des producteurs locaux. Chaque panier est constitué de fruits et légumes de saison et le prix reste toujours le même pour assurer un salaire constant aux producteurs.
Bien avancée dans la démarche environnementale et zéro déchet, elle consomme également en vrac et fabrique une majorité de ses produits, une solution qui demande du temps et de l’investissement, pour faire du bien à la planète et à son porte-monnaie.

« Sur le groupe d'entre-aide Franche-Comté Sans Supermarché, nous retrouvons tous les types de profil. Des curieux, des personnes très engagées dans la lutte contre les déchets et le plastique, des personnes en transition, mais personne n'est pointé du doigt. Chaque conseil est bon à prendre ».

Alexandra Monnin
Created : mardi 26 février 2019 17:18 Categories : Actualités | Actualités locales | Evénements | Environnement Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | Environnement | Franche-Comté | grande distribution | supermarché
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Mobilisation du monde agricole à Besançon
22 octobre 2019
Grande journée de mobilisation des agriculteurs ce mardi partout en France. A l’appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs, une cinquantaine de tra...
Port du voile par les accompagnatrices scolaires : Réaction du sénateur LR Alain Joyandet
21 octobre 2019
Dans un communiqué de presse, le sénateur LR Alain Joyandet rappelle que le Sénat examinera, le 29 octobre, une proposition de loi sur le port du voi...
Besançon : Manifestation contre les violences et les discriminations
21 octobre 2019
Ce mardi, l’Association Solidaires de Défense des Etudiantes et Etudiants organise, à Besançon, un grand rassemblement contre les violences et discri...
Port du voile : La mère de famille porte plainte
17 octobre 2019
On l’a appris hier. La mère de famille, prise à partie par un élu du Rassemblement National, vendredi, parce qu’elle portait le voile dans l’hémicycl...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.