Besançon : Des caméras cachées pour aborder le fléau des dépôts sauvages en ville

A l’image des « Prank » américains, le service communication de la ville a fait appel à deux comédiens de la ligue d’improvisation théâtrale de Besançon pour la réalisation de caméras cachées.

Besançon : Des caméras cachées pour aborder le fléau des dépôts sauvages en ville

Depuis quelques années le nombre de dépôts sauvages ne cesse d’augmenter à Besançon (passant de 1 300 dépôts annuels recensés à 7 500 cinq ans plus tard). C’est la raison pour laquelle la Ville a mis en place une opération originale pour lutter contre un problème récurrent.

A l’image des « Prank » américains, le service communication de la ville a fait appel à deux comédiens de la ligue d’improvisation théâtrale de Besançon pour la réalisation de caméras cachées, dont le tournage a été réalisé en plein cœur du centre-ville. Les deux intervenants ont respectivement endossé les rôles d’agent de la voierie et de riveraine peu scrupuleuse.

Face à la situation, en voyant le fonctionnaire interpeller la jeune femme, qui venait de déposer ses déchets sur la voie publique, l’assistance ne restera pas longtemps indifférente. Certains vont clairement prendre part à la discussion en exprimant ouvertement leur mécontentement. Les plus réservés, peut être pas les moins concernés, critiqueront également cette attitude.

Chacun y va de son petit commentaire, en aparté ou collégialement. Globalement les badauds dénoncent l’attitude de la jeune femme. Le public ira même jusqu’à manifester son soutien à l’agent en l’applaudissant pour sa réaction. Pour la Ville de Besançon, l’objectif est atteint. « Cette initiative a permis une prise de conscience du problème en rendant le public directement témoin des incivilités et parfois même acteur » explique Stéphane Raphaël, le directeur de la communication à la ville de Besançon.

Pour aborder d’autres sujets, les élus bisontins et le service communication de la cité comtoise entendent développer ce genre d’initiatives à l’avenir. Une prochaine vidéo sur cette même problématique des dépôts sauvages sera dévoilée jeudi prochain sur les réseaux sociaux. La Ville espère qu’elle connaîtra le même impact. 70.000 vues ont d’ores et déjà été comptabilisées sur la page Facebook de la ville de Besançon.

Pour voir la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Aa77cJtOU3A&t=2s

Stéphane Raphaël, le directeur de la communication à la ville de Besançon.
Created : mardi 31 octobre 2017 11:07 Categories : Actualités locales | Société | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Environnement | société | Ville de Besançon
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Besançon : Jeunesse et parentalité, une partie du programme social d’Anne Vignot
26 février 2020
Soucieuse de la bonne intégration de la jeunesse dans la cité, Anne Vignot, la candidate écologiste de l’union de la gauche, a décidé de faire de la ...
Besançon / Municipales 2020 : Joseph Pinard apporte son soutien à Eric Alauzet
25 février 2020
Cela fait partie des prises de parole et des évènements que seules les campagnes municipales nous réservent. Ce mardi matin, à la permanence de campa...
Elections municipales : A l’agenda
25 février 2020
Dans le cadre de la campagne des élections municipales à Besançon. A Pontarlier : Gérard Voinnet et sa liste « Pontarlier, ville écologique et solida...
Municipales 2020 /Micro aux étudiants : Rencontre avec Anne Vignot
21 février 2020
Dans le cadre des élections municipales bisontines, Plein Air a confié les micros de la rédaction aux étudiants en 3è année de licence en info-com, o...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.