Consommation : La cerise rare et chère

Cette année, les Français vont devoir limiter leur consommation.

Consommation : La cerise rare et chère

Une météo grise et humide et l’interdiction d’un traitement phytosanitaire pour éradiquer un ravageur venu d’Asie rendent les cerises rares et chères en ce printemps 2016. Lorsqu’elles sont présentes sur les étales, ces dernières avoisinent les 9 euros le kilo, selon des données du ministère de l’Agriculture. Soit une hausse de 43% en deux ans.

Dans ces conditions, la cerise fait figure de produit de luxe. C’est la raison pour laquelle, certaines grandes surfaces sont contraintes de jeter leurs stocks, faute d’acheteurs

« En 2015, la production, grâce à des conditions climatiques exceptionnelles, avait atteint 42.400 tonnes, dont 33.400 tonnes pour la dégustation en frais, le reste pour la transformation » explique le journal « Le Figaro ».

Cette année, les Français vont devoir limiter leur consommation. Nous mangeons en moyenne 790 grammes de cerises par an et par ménage. Ce qui classe la cerise au 16ème rang des fruits consommés dans le Pays.

Si la cerise, trop onéreuse ou rare, ne trouve pas de place dans votre panier, il vous est toujours possible de vous rabattre sur la pastèque ou les pêches dont les prix sont plus raisonnables.

Created : dimanche 19 juin 2016 10:56 Categories : Economie | Actualités locales | Société | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : consommation | économie | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.