Pontarlier / Prévention routière : Un stage « pour déconstruire les idées reçues »

Sous forme d’échanges, d’exercices, d’études de cas et de questionnaires, les stagiaires s’interrogent sur leur comportement de conducteur dans l’objectif de devenir un automobiliste responsable.

Pontarlier / Prévention routière : Un stage « pour déconstruire les idées reçues »

Durant deux jours, ce lundi et ce mardi, 11 stagiaires ont participé à un stage de sensibilisation aux causes et conséquences des accidents de la route, plus communément appelé stage de récupération de points.

Les causes qui conduisent ces automobilistes à participer à ces stages sont multiples. Certains souhaitent regonfler leur capital de points, d’autres sont des conducteurs novices de moins de 3 ans de permis de conduire qui ont commis une  infraction qui a entrainé une perte d’au moins trois points, enfin d’autres doivent répondre à une peine prononcée par la justice. Excepté cette dernière catégorie, en participant à ces stages de deux jours, d’une durée totale de quatorze heures, les participants récupèrent quatre points sur leur permis de conduire. Pour suivre cette piqûre de rappel, il leur est demandé 240 euros.

Sous forme d’échanges, d’exercices, d’études de cas et de questionnaires, les stagiaires s’interrogent sur leur comportement de conducteur dans l’objectif de devenir des automobilistes responsables. La transmission de ces savoirs est assurée par Georges Warnier, le directeur de la Prévention Routière du Doubs, et deux spécialistes, un technicien de la route et un psychologue, qui a suivi une formation spécifique à l’Inserm. « Nous nous ne sommes pas là pour faire la morale aux conducteurs. Ils ont déjà été sanctionnés. Nous leur expliquons les causes et conséquences de leur comportement sur la route. J’ai coutume de leur rappeler que le gendarme qui était sur le bord de la route ou la petite lumière qui s’est allumée à leur passage étaient la meilleure des choses qui pouvaient leur arriver. Si en lieu et place, ils avaient percuté un gamin de 8 ans, leur vie serait bien différente » explique Mr Warnier.

« On assume ce que l’on a fait »

Jean Christophe* est un jeune conducteur qui vient de perdre quatre points sur son permis de conduire. Le jeune homme, un professionnel de la route, a souhaité participer à ce stage car sans son permis, il perd son emploi. « Ce stage est une contrainte car on prend des semaines de congés pour y participer. Mais il faut bien assumer notre erreur. Quand on sort d’ici, on porte un autre regard sur la route. Je ne sais pas si en deux jours, on peut changer le comportement de quelqu’un. En tout cas, désormais, la balle est dans notre camp. ». Nordine est l’un des deux animateurs du stage. ‘L’intérêt ici est de déconstruire les idées reçues qu’ils peuvent avoir. Souvent on s’aperçoit que les gens ont des représentations de leurs connaissances qui les autorisent à prendre des risques. La plupart du temps, les personnes qui commettent des infractions le font en ne mesurant pas les conséquences de leur comportement. Notre mission est de leur donner des éléments objectifs et factuels pour leur permettre d’évaluer les risques qu’ils prennent. Nous leur rappelons également que le code de la route existe pour leur permettre de rouler en toute sécurité dans un espace partagé » conclut le psychologue.

* le pronom a été modifié.

Georges Warnier ( Directeur de la Prévention Routière du Doubs). Jean Christophe ( jeune stagiaire)
Created : mardi 21 janvier 2014 17:31 Categories : Education | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Conduite | prévenion routière | récupération de points
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Franche-Comté : Opération Tranquilité Vacances
12 août 2019
La rentrée approche à grands pas, mais certains d’entre vous envisagent peut-être encore de partir en vacances. Sachez que le dispositif tranquillité...
Besançon : Hommage au pilote Franck Chesneau
6 août 2019
Ce mardi, à Besançon, les sapeurs-pompiers du Doubs, comme leurs collègues dans toute la France, ont rendu hommage à Franck Chesneau, le pilote du tr...
Besançon : Les pompiers toujours mobilisés
6 août 2019
Répondant à un appel national, les sapeurs-pompiers du Doubs, et notamment ceux de la caserne Brulard à Besançon, se mobilisent depuis plusieurs sema...
Alstom : 12 rames Avelia Euroduplex supplémentaires commandées par la SNCF
1 août 2019
Une bonne nouvelle pour Alstom. SNCF Mobilités vient de lui commander douze rames Avelia Euroduplex pour un montant de 335 millions d’euros. Cette co...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.