Haut –Doubs : Une structure d’accueil pour les enfants atteints de troubles autistiques

Le burn-out, même s’il n’est pas professionnel, n’est pas bien loin pour ces mamans qui font face à ces situations depuis de nombreuses années.

Haut –Doubs : Une structure d’accueil pour les enfants atteints de troubles autistiques

Dans le Haut-Doubs, des parents souhaiteraient monter une structure capable d’accueillir des enfants atteints de troubles autistiques. C’est la raison pour laquelle ils recensent actuellement les personnes concernées par l’autisme. Il y aurait plus d’une vingtaine de familles dans ce cas sur le seul secteur du Haut-Doubs. « Il serait souhaitable que ces enfants soient suivis par une équipe pluridisciplinaire professionnelle compétente. Cette structure de proximité, implantée dans le Val de Morteau, assurerait une meilleure prise en charge de ces enfants. Un partenariat avec des établissements scolaires de Morteau et des associations sportives ou péri-éducatives pourrait être envisagé. Des locaux sont à prévoir certainement sur Morteau mais aussi sur Pontarlier et Maîche » explique le collectif. Si vous vous sentez concerné ou êtes confrontés au problème de l’autisme dans le Haut-Doubs, vous pouvez contacter, sans aucun engagement, Rémi Pourchet au 06.86.70.56.82.

Soirée débat ce mardi soir

Une soirée débat autour du film « Une place parmi les autres » sera organisée ce mardi 12 mai à 20h au théâtre de Morteau. Elle devrait permettre de constituer un collectif « pour poursuivre ce projet afin de parvenir à monter une structure en étroite collaboration avec l’ADAPEI et d’autres partenaires et ainsi apporter un nouvel élan dans l’épanouissement des enfants touchés par ces troubles ». « Nous nous rendons compte des problèmes quotidiens rencontrés par les familles touchées par l’autisme. Les enfants sont actuellement obligés de rester à domicile. Ces familles ont besoin de souffler et les mamans, sans cesse sur les quatre chemins, s’épuisent et n’ont aucun répit d’autant plus qu’elles doivent s’occuper des frères et sœurs de ces enfants » explique Rémi Pourchet. Le burn-out, même s’il n’est pas professionnel, n’est pas bien loin pour ces mamans qui font face à ces situations depuis de nombreuses années.

Sylvie Brec, mamam de Mickaël
Created : jeudi 7 mai 2015 15:49 Categories : Actualités locales | Santé | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : autisme | santé
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.