Choix du secteur :

Le direct

  1. Toute l'actu

Elections départementales : Résultats du canton de Besançon-6

21-06-2021 à 00:06 Actualités

19 084 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Besançon-6. L'abstention s'élève à 63,8 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections...

Elections

  1. Régionales
  2. Départementales

Les jeux avec Plein Air

  1. De la semaine
  2. La Pompe
Pas de jeu actuellement

Besançon / Gilets jaunes : Réaction du Modem du Doubs

Dans un communiqué de presse, le bureau du MoDem du Doubs « condamne avec la plus grande fermeté les violences et les slogans prononcés lors de la manifestation des « gilets jaunes » du 16 février à Besançon ». Et de poursuivre : « Nous réitérons notre soutien plein et entier aux forces de l’ordre ».

« Quand une manifestation entrave chaque samedi la liberté de circuler de milliers de citoyens, quand elle cible sciemment l’activité économique du Grand-Besançon, paralyse le réseau de transport en commun, quand elle provoque des affrontements avec les forces de l’ordre, occasionne dégradations et panique à l’entrée du centre commercial Chateaufarine, il est de notre devoir, nous, Démocrates, de réagir avec force » explique le communiqué de presse. « Arrêtons cette hypocrisie. Il y a bien des leaders du mouvement des « gilets jaunes » à Besançon qui tentent d’imposer leur discours de haine, anti-justice, anti-police, anti-élite, anti-capitaliste et la remise en cause des fondements républicains » ajoute le Modem du Doubs.

Et de conclure : « Nous condamnons, sans la moindre ambiguïté, ces discours et les actes induits contrairement au silence complaisant et intéressé ou aux discours ambivalents des responsables politiques locaux de l‘opposition de droite et de gauche. Nous appelons les « gilets jaunes » ne se reconnaissant pas ou plus, dans ces discours extrémistes sans issue, à se désolidariser et à ne plus appeler à manifester. La liberté de manifester est certes un droit. Mais la liberté de manifester des uns s’arrêtent là où commence celle des autres ».