Centenaire 1918 : Reconstitution de la vie d’antan à Houtaud tout le weekend

38 soldats originaires d'Houtaud sont partis combattre au front pour la Grande Guerre.

Centenaire 1918 : Reconstitution de la vie d’antan à Houtaud tout le weekend

Villes et villages se mobilisent pour cette semaine de centenaire de l’armistice 1918. A Houtaud, le village va redevenir ce qu’il était en 1918, terminé les voitures en cœur de ville, mais place aux chevaux et aux tracteurs.

Le maire Mr Ligier souhaitait marquer l’événement et se rapprocher au plus de l’authentique village de 1918. 

38 poilus de Houtaud sont partis combattre au front, seulement 31 d’entre eux sont revenus

De nombreuses associations du village ont créé un collectif afin de connaître ces soldats partis combattre pour la patrie. Ils ont fait des recherches afin de les situer dans les 45 maisons du village, ils se sont ensuite intéressés à l’ensemble des habitants d’Houtaud en 1918. Ils étaient 154.

Samedi et dimanche pour rendre hommage et raconter l’histoire de ces hommes et ces femmes, 154 habitants du village vont se parer des habits d’autrefois et ainsi faire découvrir les métiers d’antan, forgeron, aubergiste, maréchal ferrant etc.

Le programme s’annonce chargé. Des animations sont prévues dès 14h samedi et jusqu’au Bal de la Victoire à 18h dimanche à la Salle des fêtes.

Une grande chasse au trésor est également organisée pour découvrir l’ensemble du village d’autrefois en famille, école, mairie, maisons.

Pour retrouver le programme dans son intégralité : www.houtaud.fr

Mr Ligier maire d'Houtaud
Created : jeudi 8 novembre 2018 16:39 Categories : Actualités | Culture | Actualités locales Favoris : Ajouter aux favoris Tags : 11 novembre 1918 | 1914 - 1918 | armistice 1918 | centenaire | centenaire 1918 | culture | Histoire | Houtaud | poilus
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.