da

Doubs : A la rencontre de jeunes passionnés ( 3/3)

Avec travail et persévérance, les jeunes en CAP ou Bac Professionnel peuvent largement motiver l’ambition de décrocher un BTS ou une licence professionnelle.



Plein Air vous propose de découvrir la troisième et dernière partie de nos reportages consacrés à des jeunes passionnés et très investis dans leur formation. Difficile d’en tirer des conclusions générales, mais une chose est certaine, les étudiants que nous avons rencontrés à l’Enil de Mamirolle sont très engagés dans leur formation. Tous savent pourquoi ils sont là. Pour certains, être à l’Enil, c’est obtenir une deuxième chance pour mieux s’insérer dans la vie professionnelle et décrocher un diplôme. Tous y voient un formidable tremplin, avec à la clé une formation diplômante dans le supérieur. Avec travail et persévérance, les jeunes en CAP ou Bac Professionnel peuvent largement motiver l’ambition de décrocher un BTS ou une licence professionnelle.

Après un échec au baccalauréat, Flavien (21 ans) a travaillé pendant trois ans en fromagerie. C’est là qu’il s’est passionné pour ce métier. Aujourd’hui en première année baccalauréat professionnel bio industries de transformation, le jeune homme attend bien saisir cette deuxième « chance » qui lui est offerte. Il veut « gravir les échelons professionnels ». L’idée de poursuivre ce cursus en BTS fait partie de ses projets.

Après un bac professionnel « service à la personne », Laura (18 ans) a souhaité prendre un virage à 180°. L’étudiante a rejoint Mamirolle à la rentrée scolaire et ne s’en plaint pas. Bien au contraire. La transformation fromagère lui plaît énormément. A tel point, qu’elle envisage d’ores et déjà de poursuivre ses études par un BTS. Laura se verrait bien officier dans le domaine de l’hygiène alimentaire.

Enfin, Amandine est la benjamine de l’équipe. Elle aussi est en première bac professionnel bio-industries de formation. Après une seconde générale, qu’elle compte vite oublier, Amandine s’est découverte une passion. Elle ne regrette pas son choix. Bien au contraire. Du haut de ses 16 ans, elle est fière de poursuivre une tradition familiale, mais surtout elle veut réussir ses études et s’inscrire dans un projet personnel la conduisant en BTS. Pour l’heure, son choix reste encore flou, mais elle a bien conscience que sa réussite professionnelle passe par cette poursuite d’étude. Avec Amandine, c’est une génération supplémentaire qui œuvre désormais dans le domaine de la fromagerie dans cette famille.

Le reportage de la rédaction
Created : lundi 17 février 2020 08:53 Categories : Actualités locales | Education | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : education | Jeunesse
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.