Besançon : Le recteur défend la réforme du lycée

Le Rectorat de Besançon assure que l'offre sera mieux répartie et qu'aucun jeune ne sera « lésé ».

Besançon : Le recteur défend la réforme du lycée
Jean-François Chanet

En pleine contestation lycéenne, Jean-François Chanet, le recteur de l'académie de Besançon, a souhaité présenter à la presse la réforme du lycée et vanté ses atouts ce jeudi au rectorat. Lors de son récent déplacement sur le terrain, notamment au lycée Ledoux à Besançon, où les lycéens s’étaient rassemblés, le recteur a pointé un manque de connaissances des jeunes manifestants sur le sujet. Il en appelle à la responsabilité de chacun. « Rien n’est gravé dans le marbre. Les infos qui circulent n’émanent que de documents de travail » s’insurge Mr Chanet. Le Recteur reconnaît néanmoins que les moyens financiers accordés au second degré seront moindres à la rentrée prochaine et qu’il faudra « faire des choix ». Le recteur et son équipe se veulent rassurants et présentent une réforme « juste permettant un meilleur parcours de formation des élèves ». Certes, il ne sera pas possible de suivre tous les enseignements dans un même établissement scolaire, mais le rectorat l’assure « toutes les formations seront accessibles aux jeunes dans une aire géographique raisonnable ».

Une « répartition équitable des moyens

Le Rectorat de Besançon assure que l'offre sera mieux répartie et qu'aucun jeune ne sera « lésé ». L’Education nationale évoque une « répartition équitable des moyens, afin de maintenir l’attractivité des lycées de petite taille et des parcours plus riches que par le passé ». « Les craintes qu’on puisse demander aux élèves de suivre douze heures d’enseignements dans un autre établissement que le leur et que l’offre d’enseignement s’appauvrisse sont infondées » répond Mr Chanet. Et de compléter : « les mutualisations visent à offrir, et non à imposer, à un élève la possibilité de suivre une spécialité proposée dans un autre lycée pour lui ouvrir davantage de choix combinatoires ». Le rectorat l’assure : « la nouvelle offre de formation a pour objectif de proposer, dans une aire géographique raisonnable, des spécialités rares permettant une réelle diversité des parcours, sans que cela n’impacte la poursuite d’études et garantissant l’acquisition du plus large éventail de compétences possible ».

En 2020, le nouveau bac mettra fin aux  séries

Pour l 'heure, étant donné que les syndicats ont dernièrement boycotté le dernier conseil technique académique, l' offre et l'organisation des formations ne sont pas encore connues. Ce document est important car il permettra aux élèves de seconde de choisir leurs enseignements de spécialité et leurs options pour l'année prochaine. Cette réforme du lycée se combine à celle du bac. Rappelons qu'en 2020, le nouveau bac mettra fin aux  séries pour aller vers des parcours plus individualisés.

Jean-François Chanet s'est engagé à faire de la pédagogie auprès des jeunes et de leurs familles pour rassurer et" faire taire les mauvaises rumeurs qui, selon lui, sont, entre autres, à l'origine du désordre qui règne dans les lycées". Concernant Parcoursup, le recteur a reconnu que des aménagements doivent être effectués, notamment « concernant le délai d’attente des jeunes »

Jean-François Chanet (Recteur de l'académie de Besançon)
Created : vendredi 7 décembre 2018 07:45 Categories : Actualités locales | Education | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : education
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Eurockéennes de Belfort : Les 17 premiers noms annoncés
14 décembre 2018
Les 17 premiers noms de l’édition 2019 des Eurockéennes de Belfort sont désormais connus. Du 4 au 7 juillet prochain, le site de Malsaucy accueillera...
Besançon / Le marché solidaire de Noël : Des cadeaux qui « font sens »
14 décembre 2018
Actuellement, et jusqu’à dimanche, le marché solidaire de Noël, organisé pour la 18è année consécutive par l’association Récidev, se déroule square S...
Sport : Coupe du Monde de Saut à Ski Féminin pendant trois jours dans le Jura
13 décembre 2018
Le stade Nordique des Tuffes situé dans la Station des Rousses dans le Jura, accueille dès demain la Coupe du Monde de Saut à ski féminin, une compét...
Centenaire 1918 : Exposition « Les droits humains à travers les siècles »
13 décembre 2018
Tout au long de l’année 2018, la Ville de Pontarlier a choisi de célébrer le centenaire de l’armistice 1918 au travers de nombreuses festivités. Ce s...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.