Besançon / Education : Les cordées de la réussite

Les échanges s’effectuent via les modes de communication d’aujourd’hui, mais des rencontres et des sorties sont régulièrement organisées.

Besançon / Education : Les cordées de la réussite
Les cordées de la réussite

C’est un dispositif national mis en place par l’Education Nationale et qui s’organise dans les différentes facultés de l’académie de Besançon. Nommée « les cordées de la réussite », cette action a pour objectif de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur de jeunes quelque soit leur milieu socio-culturel. Rencontre avec Mélissa, une jeune étudiante tutrice et coordinatrice du dispositif à la fac de droit de Besançon.

Dans la cité comtoise, cette opération cible les quartiers dits « politique de la ville ». C’est-à-dire des territoires urbains sur lesquels l’état et les collectivités locales y développent des actions dans les domaines de l’éducation, de la cohésion sociale, du cadre de vie, de l’économie et de l’emploi. A la faculté de droit, 21 étudiants accompagnent une centaine de collégiens et lycéens bisontins. Ces coaches, mais aussi un peu grands frères et grandes sœurs, aident et accompagnent les adolescents, qui souhaitent poursuivre des études supérieures. « En tant qu’ancienne collégienne et lycéenne, ça me paraissait une très bonne idée que d’amener les jeunes à continuer leurs études » explique Mélissa. Et de poursuivre : « C’est vraiment les conseiller sur la façon d’aborder les études et trouver le bon chemin par rapport à ce qu’ils veulent faire plus tard ». Les échanges s’effectuent via les modes de communication d’aujourd’hui, mais des rencontres et des sorties sont régulièrement organisées. C’est ainsi qu’en cette année scolaire, collégiens, lycéens et étudiants ont assisté à des spectacles et des conférences, ont participé à des projections de film au cinéma ou ont visité le campus universitaire de Besançon, l’observatoire de Besançon et le musée du Temps. Pour Mélissa, cette initiative est riche. « Ces rapports entre jeunes, qui ont parfois aussi vécu des situations identiques, sont importantes ». « Ils nous écoutent davantage car nous sommes étudiants. Le contact et les rapports sont différents de ceux qu’ils peuvent avoir avec un adulte » explique-t-elle.

« Ne pas passer pour des intellos »

Au fil des rencontres, lors des échanges avec les adolescents, les étudiants bisontins ont constaté que certains s’empêchaient de réussir et d’envisager des études longues, car il ne serait pas toujours bien vu d’avoir des ambitions scolaires ou de se montrer bon élève auprès de ses pairs. A cela s’ajoute, la difficulté de sortir les jeunes de leur quartier. Cette appartenance est tellement forte que d’aller étudier ailleurs, même a quelques kilomètres de leur lieu de vie, paraît insurmontable. Mélissa reconnaît de riches moments de partage, tout en admettant aussi que certains adolescents, notamment les lycéens, se démobilisent très vite. Ce qui n’entachent pas la détermination des étudiants.

L'interview de la rédaction
Created : samedi 26 mai 2018 08:17 Categories : Actualités locales | Société | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Jeunesse | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.