Affaire Narumi Kurosaki : Le procureur requiert le renvoi de Zepeda devant les assises du Doubs

"Étienne Manteaux, a confirmé qu'il avait requis le renvoi aux assises du chilien Nicolas Zepeda, pour l'assassinat de la japonaise Narumi Kurosaki"

Affaire Narumi Kurosaki : Le procureur requiert le renvoi de Zepeda devant les assises du Doubs

Lors d'une conférence de presse organisée ce mardi 19 janvier, le procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux, a confirmé qu'il avait requis le renvoi aux assises du chilien Nicolas Zepeda, pour l'assassinat de la japonaise Narumi Kurosaki. Si la juge d'instruction chargée du dossier suit les réquisitions du ministère public, un procès aura lieu devant la cour d'assises du Doubs, probablement à l’automne 2021. Si la qualification d’assassinat est conservée, Nicolas Zepeda risquerait alors la réclusion criminelle à perpétuité. L’étudiante japonaise de 21 ans a disparu dans la nuit du 5 décembre 2016. Son ancien petit ami chilien, Nicolas Zepeda, a reconnu avoir passé une partie de la nuit du 4 au 5 décembre 2016 avec elle dans la chambre du campus de Besançon où elle résidait, mais il affirme qu’elle était en parfaite santé lorsqu’il l’a quittée. Des habitants de la résidence étudiante ont témoigné avoir entendu des cris « terribles » durant cette nuit-là.

La procédure

Le 21 décembre, le magistrat instructeur a considéré qu’il avait accompli tous les actes utiles à la manifestation de la vérité. Il a donc a communiqué le dossier au parquet, représentant l’autorité de poursuite, qui doit donner son avis. Si Nicolas Zepeda est renvoyé devant une juridiction de jugement, le parquet devra alors soutenir cette accusation. Mais c’est le juge qui décidera, et aura le dernier mot, le parquet doit seulement donner un avis au juge d’instruction. Le dossier a donc été communiqué au parquet le 21 décembre 2020, ce qui laissait un délai d’un mois, pour prendre un réquisitoire définitif, qui est une synthèse de tous les éléments à charge et à décharge dans le dossier, pour en tirer des conclusions sur la nécessité de renvoyer Nicolas Zepeda devant la cour d’assisses, ou de requérir un non-lieu s’il y a une insuffisance de charges.

Nicolas Zepeda accusé

Etienne Manteaux, le procureur de la République, a remis hier au magistrat instructeur ce réquisitoire définitif, en requérant la mise en accusation de Nicolas Zepeda. Il devient donc accusé de l’assassinat de Narumi Kurosaki. Ce réquisitoire va être notifié aux avocats des parties civiles et des avocats de la défense, qui auront un délai de 10 jours pour faire d’éventuelles observations au magistrat instructeur. Ensuite, à la lumière de ses observations, le juge d’instruction rendra sa décision. Soit le renvoi devant la cour d’assises, soit une ordonnance aux fins de non-lieu. Cette décision sera rendue dans les premiers jours du mois de février.

Created : mardi 19 janvier 2021 18:05 Categories : Faits Divers | Justice | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : narumi kurosacki | nicolas zepeda | Parquet | parquet de besançon | tribunal
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.