GBDH : Défense retrouvée, et victoire primordiale dans la course au maintien

Les bisontins affrontent Dijon ce soir à 20h15 au palais des sports Ghani Yalouz

GBDH : Défense retrouvée, et victoire primordiale dans la course au maintien

Le GBDH peut souffler ! Dans un match de tous les dangers face à Valence (10e), le GBDH (12e) a maitrisé son sujet. Contrairement aux matchs face à Billère et Nancy, les bisontins se sont montrés appliqués en défense, et ont vite pris le large, se contentant de gérer ensuite. Une victoire 30-28 aussi belle qu’importante dans la course au maintien.

Les hommes de Dragan Zovko n’avaient plus le choix. Avec les bons résultats d’Angers et Sarrebourg, le GBDH se devait d’obtenir quelque chose à domicile face à Valence, concurrent au maintien, pour garder la tête hors de l’eau. Avec 7 matchs sans victoires avant d’aborder ce match, la confiance n’était pourtant pas dans le camp comtois. Mais les doubistes vont rentrer dans leur rencontre avec sérieux, resserrant une défense qui peinait à performer lors des derniers matchs au palais des sports (36 et 35 buts encaissés face à Billère et Nancy). Malgré des difficultés offensives qui perdurent, les bisontins font la course en tête, portés par leur gardien Milos Mocevic. Le bosnien écoeure les valentinois avec deux parades à bout portant (8e, 14e), empêchant ces derniers de marquer sur le peu de tirs faciles accordés par la défense du GBDH. Après 23 minutes de jeu, le plus dur est déjà fait, 11-5 pour les bisontins. Malheureusement, les doubistes vont connaitre un petit trou d’air en fin de première mi-temps. Parfait jusqu’ici, le GBDH, fragilisé par une infériorité numérique, va encaisser 6 buts lors des 7 dernières minutes, contre 5 seulement lors des 23 premières. Besançon fait le dos rond et conserve son avance à la mi-temps : 14-11.

Défense appliquée, gardien retrouvé

Au retour des vestiaires, les bisontins retrouvent leur activité et leur sérieux en défense. Les francs-comtois provoquent des pertes de balle, permettant à Adrien Claire et Xavier Labigang de redonner 6 buts d’avance au GBDH d’entrée de seconde période : 17-11. Milos Mocevic continue de son côté son énorme match et permet à Besançon de garder sa solide avance. Les bisontins se contentent de gérer lors du second acte portant même leur avance à 7 buts à la 45e (23-16). Malgré deux expulsions temporaires sévères appliquées au capitaine Popovic (50e, 55e), et trois buts valentinois en toute fin de match, donnant l’illusion d’une rencontre serrée, les bisontins s’imposent sans trembler 30-28, dans une rencontre capitale dans la course au maintien. Après le match, un des grands artisans de cette victoire Brice Aillaud, était évidemment satisfait : « On a montré un visage complètement différent aujourd’hui. La défense, c’est 90% d’agressivité et d’envie, chose qu’on a montré ce soir. C’est une victoire qui fait du bien, surtout qu’en ce moment, les résultats ne vont clairement pas dans notre sens. On se devait de gagner aujourd’hui, ça aurait été une faute professionnelle de perdre ce soir ». Il faudra montrer un visage tout aussi conquérant dès ce soir, lors du derby face à Dijon.

Les stats

GBDH 30-28 (14-11) Valence

                 GBDH                                                         Valence

Milos MOCEVIC   12/40 (30% d’arrêt)                   Artur ADAMIK 13/42 (31% d’arrêt)

Loïc GCSHWIND  0/0 (0% d’arrêt)                        Julien SALMON 0/1 (0% d’arrêt)

 

Luka BRKLJACIC 7/15 (47% au tir)                       Sylvain KIEFFER 7/14 (50% au tir)

Xavier LABIGANG 6/6 (100% au tir)                      Jurij JENSTERLE 5/6 (83% au tir)

Adrien CLAIRE 5/7 (71% au tir)                            Adrien VERGELY 4/4 (100% au tir)

Created : mardi 2 mars 2021 11:22 Categories : Sport | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Besançon | GBDH | Handball | Proligue
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.