Confinement : Le Sport Nautique Bisontin à l'arrêt

Le SNB tente de sortir la tête de l'eau

Confinement : Le Sport Nautique Bisontin à l'arrêt

Le confinement en vigueur depuis le 11 mars continue de perturber la totalité du sport bisontin. Après le football, le handball, et le basketball, c’est autour du sport nautique bisontin de subir les conséquences de cette situation exceptionnelle. Le président du SNB Claude Pouillet, est revenu en détail sur le quotidien actuel du club, entre compétitions reportées, pertes de licenciés, et chômage partiel.

 

Après plus d’un mois de confinement, quelles sont aujourd’hui, les répercussions économiques sur le SNB ?

Des recettes vont nous manquer, que ce soit sur les activités scolaires, ou sur les animations autour du Dragon Boat qu’on proposait aux entreprises. On a dû annuler des réservations prévues au mois de juin.

Avez-vous également des pertes liées aux licenciés ?

Habituellement, on entre dans la grosse période de reprise de licences, mais là on subit des premières retombées sur l’encaissement de ces licences qui ne se fait pas ou très lentement. J’espère qu’on les retrouvera dès la fin du confinement.

C’est une période délicate pour les entreprises également. Avez-vous des soucis vis-à-vis de vos partenaires ?

Non et je tiens à les remercier. Les entreprises ont poursuivi leur engagement. La Région et la Ville de Besançon tentent également de trouver des solutions pour nous.

Avez-vous des cas de chômage partiel ?

Nous avons trois salariés au club, effectivement. Un entraîneur et deux apprentis, dont on s’engage à maintenir leur salaire et donc à régler la part manquante au chômage partiel. Tout ça fait qu’on commence à y voir clair au niveau des finances, on sera fixé à la fin du mois.

Comment rattraper ces pertes ?

On espère pouvoir reprendre certaines activités cet été avec des stages, des nouvelles formules pour les groupes, afin de recréer de l’animation, ramener des licenciés, et générer des ressources propres pour refaire fonctionner l’intégralité du club.

Concernant les compétitions, avez vous des précisions sur d’éventuels reports ou annulations ?

Les championnats de France de vitesse prévus au mois d’avril ont été reportés au mois de septembre, et seront réduits à une course sur courte distance, et une sur longue distance. Cela permet au moins aux athlètes d’avoir un objectif intermédiaire. Certains étaient très bien placés aux sélections pour rentrer en équipe de France avant le confinement, mais malheureusement, tout s’est arrêté.

Interview de la rédaction
Created : jeudi 16 avril 2020 15:58 Categories : Sport | Actualités locales | Loisirs | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Besançon | confinement | coronavirus | covid-19 | sports nautiques
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.