Jeux Olympiques de la Jeunesse : Léonie Jeannier, une lycéenne pontissalienne en lice

Officiant en biathlon, la jeune adolescente de 17 ans se prépare pour une nouvelle épreuve prévue le 14 janvier. Elle nous en dit un peu plus sur ses motivations et ambitions.

Jeux Olympiques de la Jeunesse : Léonie Jeannier, une lycéenne pontissalienne en lice
Léonie Jeannier

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont débuté jeudi dernier et se poursuivront jusqu’au 22 janvier prochain. Ils prennent place à Lausanne mais également dans le Jura, à Prémanon. Parmi les athlètes sélectionnés, on retrouve plusieurs francs-comtois dont une élève du lycée Xavier Marmier à Pontarlier. Âgée de 17 ans, Léonie Jeannier officie en biathlon. Même si elle a déjà participé à des compétitions internationales, encore l’année dernière en Italie, un évènement d’une telle envergure est une première pour elle. « J’étais un peu stressée au début car c’est dans le coin et donc tout le monde vient m’encourager, confie-t-elle. Mais je suis vraiment contente de le faire ».

 

Entre cours et ski

Alors que Léonie Jeannier faisait partie du ski club Les Verrières / La Cluse depuis ses trois ans, elle a découvert, « un peu par hasard », le biathlon il y a quatre ans. Et depuis l’annonce du lieu des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2020, elle a gardé la sélection en tête. Une sélection qu’elle a dégotée sans trop d’optimisme au départ. « J’étais rentrée le soir des sélections en pensant avoir fait une mauvaise course, explique-t-elle. Au final, j’étais la dernière à être sélectionnée. Ça s’est joué à presque rien avec la première remplaçante ».

À partir de ce moment, les JOJ sont devenus « son vrai objectif ». Un but qui empiète sur sa vie scolaire. Au total, elle a raté près de 300 heures de cours depuis la rentrée de septembre. Heureusement, la jeune franc-comtoise est bien entourée. « J’ai des professeurs très compréhensifs et qui m’aident, des messages… Donc j’arrive toujours à trouver un petit temps pour travailler, même si cela doit faire un mois que je n’ai pas touché à mes cours… » avoue-t-elle. Un retard qu’elle devra vite rattraper dès la fin de l’évènement, surtout quand on sait que les épreuves du baccalauréat l’attendent à la fin de l’année.

 

Une « envie de continuer »

Pour l’instant, Léonie est à fond dans la compétition et est très admirative de l’évènement et de ses dispositions. « Ici [à Lausanne, ndlr], c’est une super expérience. On a des kinés, des dentistes, le soutien des équipes de communications… Beaucoup de personnes juste pour nous ! »

Malgré cela, l’athlète garde les pieds sur terre. « Je sais que les JOJ ne sont qu’une sélection. On est encore très jeunes on a encore plein de choses à faire, j’ai envie de continuer » affirme celle qui décrit cette compétition comme « un moteur pour la suite plutôt qu’une finalité ».

Mardi 14 janvier, dès 13h30, la lycéenne grimpera sur ses skis pour une nouvelle épreuve : un sprint de six kilomètres comportant, évidemment, du tir. Et malgré la fièvre dont elle souffre depuis quelques jours, Léonie se montre combative : « Je ferai tout ce que je peux pour y arriver ».

Léonie Jeannier
Created : lundi 13 janvier 2020 17:27 Categories : Actualités | Sport | Actualités locales Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Biathlon | jeux olympiques de la jeunesse | JO de la jeunesse Lausanne 2020 | Lausanne
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.