Besançon : Le ras-le-bol du personnel de la petite enfance

Plein Air vous informe...

Besançon : Le ras-le-bol du personnel de la petite enfance

À Besançon. Une manifestation a eu lieu ce mardi après-midi sur l’esplanade des droits de l’homme. Le personnel de la petite enfance proteste contre la surpopulation dans les crèches, et contre la réforme d’Adrien Taquet, secrétaire d’état chargé de la protection de l’enfance.

Pour le secteur de la petite enfance, la coupe est pleine. À l’appel de plusieurs syndicats, des auxiliaires puéricultrices ont mené des manifestations dans tout l’Hexagone. Au total, 30 villes sont concernées en France. Les travailleurs du secteur dénoncent notamment l’augmentation des capacités d’accueil, déjà trop élevées selon eux : « On était à 1 auxiliaire pour 5 enfants. On va désormais passer à 1 pour 6. Les murs ne se poussent pas. Les enfants ne peuvent pas vivre entassés les uns sur les autres comme des petits poulets », nous confie Christelle Castella, auxiliaire puéricultrice à la Ville de Besançon.

11 ans plus tard

Une colère provoquée par la réforme d’Adrien Taquet, qui sonne comme un bis repetita du décret Morano. Ce décret, appliqué en 2010 par l’ancienne ministre, puis abrogé en 2013 sous la présidence de François Hollande, permettait l’accueil de 7 enfants par adulte, contre 5 actuellement. L’application de la réforme Taquet fragiliserai un peu plus une profession où les conditions de travail sont compliquées : « Ce n’est déjà pas un travail facile. On finit souvent nos carrières usés avec des soucis de dos. », explique Christelle Castella. Un ras-le-bol général de la profession qui craint également pour le développement des enfants : « Si on continue d’augmenter, il n’y aura plus de temps individuel avec les enfants. Ce serait les négliger et les mettre en danger pour la suite de leur sociabilisation ».

Created : mardi 2 février 2021 18:50 Categories : Actualités locales | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : crèche | petite enfance
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.