Neuchâtel : Johnson & Johnson veut délocaliser 320 emplois

Ces fermetures pourraient intervenir entre mars 2022 et le premier trimestre 2023.

Neuchâtel : Johnson & Johnson veut délocaliser 320 emplois

En Suisse. Ce jeudi, le groupe américain Johnson & Johnson a évoqué d’éventuels licenciements au sein des filiales Ethicon et Medos du groupe, implantées à Neuchâtel et Marin. Jusqu’à 320 emplois seraient menacés. Le groupe explique que plusieurs lignes de production basées à Neuchâtel et d’activités d’inspection et d’entreposage à Marin sont concernées.

Ces fermetures pourraient intervenir entre mars 2022 et le premier trimestre 2023. Ces opérations pourraient être délocalisées à Porto-Rico et au Mexique. Actuellement, 370 personnes travaillent dans le canton de Neuchâtel. Un processus de consultation a été lancé. Il se terminera le 11 février. C’est seulement à l’issue de ces échanges qu’une décision sera prise.

Created : vendredi 29 janvier 2021 15:10 Categories : Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : social
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.