L’impact de la pandémie sur l’économie locale

Au 10 mai, en Bourgogne-Franche-Comté, près de 428 000 salariés bénéficient d’une demande d’activité partielle validée, soit 59 % des salariés du privé.

L’impact de la pandémie sur l’économie locale

Comme l’indique l’Insee dans une récente étude, alors que l’activité régionale était « bien orientée’ en 2019, l’épidémie de Covid-19 est r venue perturber cette bonne dynamique. Au mois de mars et au deuxième trimestre 2020, l’activité a fortement chuté. Pendant toute la période de confinement, elle se serait située a environ un tiers en deçà de son niveau en situation « normale » d’activité.

La Bourgogne-Franche-Comté subirait, par rapport à une situation normale, une baisse d’activité, entre le 17 mars et le 7 mai de 32 %, comparable à celle du niveau national. Les services marchands perdent dans l’ensemble 36 % de leur activité, mais bien davantage dans l'hébergement-restauration, les transports et l’entreposage, le commerce, et les services aux entreprises. La baisse d’activité des services marchands explique la moitié de la baisse de l’activité totale dans la région. L’industrie a ralenti son activité de 38 %. La construction est le secteur qui tourne le plus au ralenti avec 75 % de perte d’activité.

59 % des salariés du privé font l’objet d’une demande d’activité partielle

Au 10 mai, en Bourgogne-Franche-Comté, près de 428 000 salariés bénéficient d’une demande d’activité partielle validée, soit 59 % des salariés du privé. Depuis le 1er mars, ces dépôts de demandes concernent 43 630 établissements, ce qui représente 69 % du total de la région.

La création d’entreprises mise à mal

En mars 2020, la Bourgogne-Franche-Comté enregistre 1 214 créations d’entreprises toutes catégories confondues, soit une baisse de 31 % par rapport au mois précédent et de 36 % par rapport à mars 2019. Elles sont particulièrement moins nombreuses que l’an passé dans le Doubs et l’Yonne, de respectivement 40 % et 42 %. En Saône-et-Loire et dans le Jura, la baisse est la moins prononcée, - 26 % et- 30 %. Dans l’ensemble de la région, le nombre de créations d’entreprises chute lourdement dans le commerce, - 46 %. Viennent ensuite les services, - 40 %, secteur où se fait la majorité des créations. La baisse est plus limitée dans l’industrie,- 17 %.

Created : samedi 20 juin 2020 13:22 Categories : Economie | Actualités locales | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | social
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.