Anne Vignot annonce son plan de relance pour le Grand Besançon

« Pour le long terme, ils permettraient l’ouverture de chantiers urgents auprès des écoles et des EHPAD, ainsi que l’accompagnement de l’hôpital afin de consolider notre système de santé »

Anne Vignot annonce son plan de relance pour le Grand Besançon
Christophe Lime (PCF), Anne Vignot (EELV), et Nicolas Baudin (PS)

L’élue et candidate aux prochaines élections municipales Anne Vignot animait ce mardi matin une conférence de presse suite au bureau exécutif du Grand Besançon Métropole ayant eu lieu la veille. L’occasion pour la favorite à la succession de Jean-Louis Fousseret d’exposer les mesures de relance économique proposées pour l’après-confinement par sa formation. De ces mesures, quatre grandes idées sont à retenir : la volonté d’investir massivement, la création d’une carte avantage estivale, la mise en place d’emplois saisonniers supplémentaires, et le versement de primes aux agents de la ville au front.

Investir massivement

L’élue a insisté sur la volonté de proposer un plan massif de relance à hauteur de 10 à 15 millions d’euros. Une somme conséquente qui permettra de mobiliser sur la nécessité économique immédiate liée à la crise sanitaire, mais qui permettra également d’investir sur le long terme : « Dans l’immédiateté, ces 15 millions d’euros alimenteraient sous forme de prime les agents du CCAS, et seraient une aide pour les associations par exemple. Pour le long terme, ils permettraient l’ouverture de chantiers urgents auprès des écoles et des EHPAD, ainsi que l’accompagnement de l’hôpital afin de consolider notre système de santé ».

Acheter local pour soutenir le commerce bisontin

Outre ce plan d’investissement massif, Anne Vignot souhaite également relancer l’économie locale par d’autres biais, en favorisant la Pive et les chèques consacrées aux commerces bisontins, ou encore en créant une carte avantages estivale, à l’image de la carte avantages jeune : « On veut ouvrir une carte avantage estivale. On veut aussi aller sur une prime pour les agents au front qui soit orientée sur l’économie locale. L’autre levier important est celui de proposer des emplois saisonniers pour organiser quelque chose de disséminé sur le territoire afin de faire face aux non-départs en vacances et à ceux qui au contraire viendront en vacances ici ».

Convaincre les élus

L’élue rappelle qu’il ne s’agit pour le moment que de propositions souhaitées, qui seront discutées dans les prochains jours et qui nécessiteront l’accord des autres élus. D’autres propositions ont été  faites et refusées, comme la gratuité des transports en commun le samedi après-midi. Une mesure pour laquelle Anne Vignot ne souhaite pas lâcher. Pour cause, les vertus économiques (incitation à la consommation dans les commerces du centre-ville) et écologiques (moins de voitures) permettraient selon l’élue de favoriser la relance locale.

L'interview de la rédaction
Created : mardi 19 mai 2020 18:08 Categories : Economie | Actualités locales | Société | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Anne Vignot | Besançon | confinement | coronavirus | covid-19 | crise économique | crise sanitaire | relance
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.