Covid-19 : Le préfet du Doubs décline le tour de vis d'Emmanuel Macron

Mr Mathurin a rappelé que les arrêtés qu'il avait pris dernièrement, pour freiner la propagation du virus, ont été prolongés.

Covid-19 : Le préfet du Doubs décline le tour de vis d'Emmanuel Macron
Joël Mathurin

Suite à la prise de parole d'Emmanuel Macron mercredi soir et de Jean Castex devant les parlementaires ce jeudi, Joël Mathurin, le préfet du Doubs, a dressé le bilan de la situation épidémique dans le département du Doubs et la déclinaison localement des mesures prises par l'exécutif.

Tout d'abord, l'épidémie progresse fortement dans le Doubs. Le variant britannique est désormais majoritaire. Les variants sud-africain et brésilien représentent 11% des personnes contaminées (4,5% au niveau national). Dans ce contexte, l'impact sur le système hospitalier est important. La situation est « tendue » au CHU Minjoz. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle une coopération transfrontalière est envisagée pour le transfert des patients en réanimation.

Rassemblements et attroupements durant le week-end pascal

Mr Mathurin a rappelé que les arrêtés qu'il avait pris dernièrement, pour freiner la propagation du virus, ont été prolongés. Ainsi, le port du masque reste obligatoire sur tout le territoire départemental urbanisé. Par ailleurs, celui concernant  la consommation d'alcool sur la voie publique reste d'actualité. A ce sujet, les contrôles seront renforcés dès ce week-end et tout au long de ce mois d'avril. Les rassemblements et les attroupements seront également sous haute surveillance. « L'heure des barbecues n'est pas encore venue » a martelé le préfet du Doubs, qui brandit la sanction et la verbalisation pour ceux qui ne respecteraient pas les règles dans la sphère privée. « Pas plus de six personnes » prévient le représentant de l'état. Il en sera de même dans l'espace privé en intérieur, où une intervention pour « tapage » est toujours possible pour constater les faits et faire respecter les règles en vigueur. Mr Mathurin fait savoir également que les manifestations non déclarées seront sanctionnées. Les rassemblements de contestation déclarés seront autorisés au cas par cas, après voir vérifié que les organisateurs prendront et feront appliquer toutes les mesures imposées.

Les déplacements inter-régionaux

Ils restent tolérés jusqu'à lundi soir. Ensuite, l'application d'un déplacement dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez soi s'imposera, tout en respectant le couvre-feu. L'attestation de circulation deviendra alors une nécessité.

La fermeture des écoles

Comme l'avait annoncé le Président de la République. Les écoles, collèges et lycées fermeront leur porte pour trois ou quatre semaines à compter de ce vendredi soir. Des cours en distanciel seront assurés tout au long de la semaine prochaine pour tous les niveaux. Enfants et adolescents seront ensuite en vacances durant quinze jours. La reprise en présentiel est programmée pour le 26 avril pour les écoliers et le 2 mai pour les collégiens et lycéens. Mr Mathurin assure que les enfants des soignants et des professions prioritaires seront accueillis dans les écoles et les centres de loisirs durant les vacances scolaires.

Created : jeudi 1 avril 2021 18:56 Categories : Politique | Actualités locales | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : coronavirus | covid-19 | santé
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.