Anne Vignot : Un tweet qui n’est pas passé inaperçu

Preuves à l’appui, l’élu bisontin explique que la photographie qui accompagne le tweet de l’édile date du mois du 20 octobre dernier et évoquait « la réouverture de la gare Lyon Part-Dieu »


Le tweet d’Anne Vignot, maire de Besançon, s’interrogeant sur la fermeture des lieux de culture, alors que les gares sont actuellement bondées dans l’Hexagone, a suscité quelques réactions, et notamment celle de son opposition centriste. Laurent Croizier dénonce une photo « sortie de son contexte et des travers populistes pour susciter une émotion clientéliste et démagogique ».

Preuves à l’appui, l’élu bisontin explique que la photographie qui accompagne le tweet de l’édile date du mois du 20 octobre dernier et évoquait « la réouverture de la gare Lyon Part-Dieu ». Dans ce contexte, Laurent Croizier pointe une prise de position « affligeante et indigne », « qui « oppose et ne résout rien de la difficulté des acteurs de la culture, au moment où, justement, il nous faudrait agir collectivement pour éviter une troisième vague qui serait dévastatrice pour tous ».

Et de conclure : « Ce tweet est d’autant plus surréaliste que Madame Vignot tente actuellement de remettre en question le projet culturel phare de la Grande Bibliothèque, futur lieu de culture populaire sur le site Saint-Jacques à Besançon ».

Created : vendredi 25 décembre 2020 11:14 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Anne Vignot | Laurent Croizier | Politique | Ville de Besançon
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.