Besançon : Associer davantage la population à la vie municipale

Pour Kevin Bertagnoli, l’objectif est de proposer « un écosystème participatif », favorisant l’engagement et la consultation de la population.

Besançon : Associer davantage la population à la vie municipale
Kevin Bertagnoli

Alors que la dernière mandature de l’actuel Conseil Bisontin des jeunes s’est achevée mardi soir au Kursaal de Besançon, et qu’une réflexion est actuellement menée pour associer davantage la nouvelle génération à la vie municipale, la Ville de Besançon, et notamment ses deux conseillers, fraîchement élus, Kevin Bertagnoli  (Adjoint à la maire délégué à la démocratie participative et à la participation citoyenne) et Nathan Sourisseau (Conseiller municipal délégué à la coordination jeunesse) travaillent à l’élaboration d’outils et de moyens favorisant la mise en place d’une politique tournée vers une plus grande démocratie participative au sein de la ville de Besançon. Des échanges ont débuté en ce sens avec les principaux acteurs afin que des outils convaincants et pertinents voient le jour.

Pour Kevin Bertagnoli, l’objectif est de proposer « un écosystème participatif », favorisant l’engagement et la consultation de la population. « Les habitants ont dû mal à s’impliquer et manquent également de temps. C’est pour cela que nous entendons donner à chacun les moyens de s’investir en fonction de son temps et de ses moyens » explique-t-il. De plus, la plateforme numérique, qui devrait voir le jour en début d’année prochaine, permettra de recueillir les propositions, les commentaires et les analyses des Bisontines et des Bisontins. A l’image de la ville de Strasbourg, un droit de pétition citoyenne devrait être proposé pour permettre à la population de porter une question ou un sujet au conseil municipal

Un budget participatif

La réflexion est également en cours. Aucune date n’est pour l’heure avancée pour son instauration, mais les élus bisontins travaillent actuellement à la mise en place d’un budget participatif. L’idée étant de mettre des moyens financiers à disposition pour répondre à des projets émanant des locaux. Ces initiatives, après consultation des élus et des services techniques compétents, seraient alors soumis au vote de la population, qui, démocratiquement, acterait ou pas leur lancement.

L'interview de la rédaction
Created : vendredi 23 octobre 2020 07:41 Categories : Politique | Actualités locales | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Jeunesse | Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.