Besançon / Municipales : Eric Alauzet mènera une opposition constructive

Après plusieurs années ensemble au sein de la majorité, Éric Alauzet et Anne Vignot vont désormais être opposants au sein du conseil municipal.

Besançon / Municipales : Eric Alauzet mènera une opposition constructive

Quelques heures avant l’investiture d’Anne Vignot, le député et désormais ex-candidat à la mairie de Besançon Éric Alauzet s’est confié, lors d’une conférence de presse, sur ce qu’il attendait de la maire entrante dans les semaines à venir, et sur son rôle de leader d’une des oppositions au conseil municipal.

Après plusieurs années ensemble au sein de la majorité, Éric Alauzet et Anne Vignot vont désormais être opposants au sein du conseil municipal. Pour autant, l’élu de La République En Marche l’assure, son opposition sera « constructive et dans l’intérêt des bisontins ». Pas question pour le député de s’opposer à toutes les propositions de la majorité pour jouer le jeu de l’opposition. Éric Alauzet et son équipe attendent tout de même beaucoup de la nouvelle maire dans les semaines à venir, notamment sur les dossiers brulants que sont la rentrée scolaire, les Vaites, et la relance économique post-COVID-19.

Taper du poing sur la table

Concernant la rentrée scolaire, Éric Alauzet espère des mesures rapides, même si ces dernières sont au départ imparfaites et provisoires, afin de ne laisser aucun enfant sur le carreau : « Il ne faudra pas laisser des familles sans solutions, notamment pour les cantines et le périscolaire ». Sur les Vaites, le député attend une gestion ferme et intransigeante du dossier : « Il y a un double enjeu aux Vaites. Un enjeu démocratique, civil, qui dépend du respect des règles, avec l’installation d’une ZAD en toute illégalité. Il revient à Madame la maire de condamner rapidement et fermement cet acte incivil. Dans un deuxième temps, l’autre enjeu sera de préparer la sortie de ce dossier dans lequel nous sommes enlisés depuis trop longtemps. Je suggérerai à madame Vignot de reprendre notre proposition de convention citoyenne pour en sortir de manière apaisée et partagée ».

« Il faut éviter des pertes d’emplois catastrophiques »

Autre priorité évidemment dans tous les esprits : la relance économique, primordiale après la période on ne peut plus délicate causée par la crise sanitaire actuelle. Là encore, Éric Alauzet attend des actions rapides, à hauteur de l’enjeu : « Il faut que la ville, et l’agglomération, soient au rendez-vous pour accompagner les entreprises et éviter des pertes d’activités, d’emplois, voir des faillites. Il faut que les collectivités soient à la hauteur de ce que propose l’État, c’est-à-dire qu’il faut mettre le paquet vite et fort, débloquer autant de fonds que nécessaire pour éviter des pertes d’emplois catastrophiques ». Conserver la grandeur de Besançon Dernier sujet évoqué par le député LREM : la compétition des territoires entre Besançon et Dijon. Éric Alauzet souhaite que l’ensemble de la formation, de l’éducation, ou encore de la recherche soient confortés dans la cité comtoise : « Il ne faut pas que ces domaines soient éclatés entre la Bourgogne et la Franche-Comté, au risque d’affaiblir Besançon ».

Eric Alauzet
Created : vendredi 3 juillet 2020 21:39 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Eric Alauzet | Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.