Besançon : Eric Alauzet veut être le maire de l’ordre public républicain

Parmi les mesures les plus significatives, celle portant sur l’armement de la police municipale bisontine.

Besançon : Eric Alauzet veut être le maire de l’ordre public républicain
Eric Alauzet dans sa permanence de campagne

« Je serai le maire de l’ordre public républicain, partout, à toute heure et dans tous les quartiers de la ville. Je serai le maire qui incarne l’autorité » a décliné Eric Alauzet, candidat à l’élection municipale à Besançon ce mardi après-midi lors d’une conférence de presse portant sur la sécurité et la tranquillité publique. Répression, dissuasion, prévention, éducation, autant de termes pour définir ce que sera sa politique en la matière. Cette conférence de presse s’est tenues quelques semaines, voire quelques jours, après les violences survenues à Besançon. Cette thématique arrive également en tête des préoccupations évoquées par les 2300 bisontins questionnés il y a quelques mois par le candidat et son équipe. C’est à l’issue également de plusieurs rencontres avec des juges, le préfet et son équipe, les bailleurs sociaux, des représentants de la police nationale et de la police municipale que ces propositions ont vu le jour.

 Parmi les mesures les plus significatives, celle portant sur l’armement de la police municipale bisontine. Mr Alauzet reconnaît qu’il a évolué sur cette question. Aujourd’hui, selon lui, l’octroi d’armes létales aux policiers municipaux est devenu nécessaire, tant le contexte a évolué et la violence également. Le candidat Alauzet veut faire évoluer les missions et les horaires de la police municipale, en accentuant la présence des agents le soir, jusqu’à 4 heures du matin, et le dimanche jusqu’à 20h. La lutte contre les incivilités seront au cœur de leurs préoccupations. Eric Alauzet veut également renforcer les coopérations avec la police nationale, sans se substituer à ses missions, le samu, les pompiers, … . Une police municipale cynophile pourrait également voir le jour. Mr Alauzet veut aussi augmenter l’effectif bisontin. Aucun chiffre n’est donné pour le moment. Il veut se donner du temps pour évaluer la situation et ajuster en fonction des besoins. Eric Alauzet souligne qu’à Besançon, le recrutement de policiers municipaux n’est pas aisé. Les salaires et les missions confiées ne facilitent pas les embauches. Le repérage des personnes fichées S, même s’il sait que cette mesure doit passer par une loi, ou encore le déploiement ou le redéploiement de caméras de vidéosurveillance ont également été évoquées.

Tolérance zéro

Eric Alauzet annonce une « tolérance zéro sur les incivilités », qui pourrait se traduire notamment par des travaux d’intérêt général, avec l’accord des parents, pour les jeunes, et une application totale des arrêtés anti alcool et de la maîtrise des chiens en laisse. Les auteurs d’affichage sauvage seront poursuivis. Les agressions sur les agents des services municipaux feront l’objet d’une plainte. Ces derniers seront mieux accompagnés durant leur convalescence.

L’éducation

Eric Alauzet signale qu’il en fera « sa priorité ». Ainsi, il entend accompagner les acteurs de terrain et donner les moyens aux associations d’éducation populaire de mener des actions éducatives en privilégiant les enfants à partir 11 ans. Des référents seront également nommés au sein de la police municipale pour mener des interventions sur des thèmes de société liées à la jeunesse comme l’utilisation des réseaux sociaux et la consommation de drogue.

Eric Alauzet annonce la mise en place d’un plan d’actions avant l’été.

Eric Alauzet
Created : mardi 3 décembre 2019 16:42 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Eric Alauzet | municipales 2020 | Politique | Ville de Besançon
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.