Municipales 2020 / Grand Besançon : Quels sont les maires qui briguent un nouveau mandat ?

Plein Air fait un premier point, qui en appellera d'autres.

Municipales 2020 / Grand Besançon : Quels sont les maires qui briguent un nouveau mandat ?

En lançant cette rubrique, nous ne pensions sans doute pas qu’il serait aussi compliqué d’obtenir des réponses. « Mr le Maire n’est pas disponible. Il ne peut pas vous répondre. Envoyez-lui un mail. Il vous répondra s’il le souhaite, … » . La décision de certains élus reste pour l’heure très confidentielle. Sur 26 communes contactées, huit nous ont donné une réponse directement ou par mail. En attendant les prochaines, nous avons choisi de diffuser les choix des premiers élus qui ont bien voulu répondre favorablement à notre sollicitation.

Thoraise : Jean-Paul Michaud souhaite poursuivre son engagement communal et intercommunal. Rappelons qu’il est le 9è vice-président de Grand Besançon Métropole, en charge des voiries d’intérêt communautaire, des pistes cyclables et des projets routiers structurants.

Gennes : Thérèse Robert, ne repartira pas. Après un mandat de conseillère et un autre de Maire, elle jette l’éponge.

Franois : Eric Petit n’a pas encore pris sa décision. Il la fera connaître « au dernier moment ».

Pouilley-les-Vignes : Jean-Marc Bousset ne cache pas le plaisir qu’il a eu à gérer sa commune et occupé la fonction d’élu en charge des finances au sein du Sybert. Bientôt à la retraite, il aimerait continuer à s’investir dans la vie publique.

Montfaucon : Pierre Contoz a fait savoir par sa secrétaire de mairie qu’il n’avait pas encore pris sa décision, sans préciser à quel moment il le fera.

Avanne Aveney : A 71 ans, après un mandat à la tête de la commune, Alain Paris s’en arrêtera là.

Pirey : Après cinq mandats, soit plus de 30 ans aux responsabilités, Robert Stepourjine prendra un repos bien mérité au printemps prochain.

Larnod : Hugues Trudet se représentera également. Et ce, «  en dépit de la dégradation des conditions d’exercice du mandat : baisse des dotations de l’état, transferts des compétences à la communauté urbaine et fortes incertitudes quant à l’autonomie financière des communes avec la suppression de la taxe d’habitation, … ». Certains projets comme : « la mise en œuvre du plan local d’urbanisme approuvé en février 2017 et l’aménagement des espaces publics répondant aux besoins et aux attentes des administrés, … » ont motivé sa décision.

Serre les Sapins : Le maire sortant, Mr Gabriel Baulieu, fait savoir que sa décision n’est pas encore prise. « J’en suis avec mes collègues du Conseil, au stade de la réflexion pour évaluer nos capacités à nous engager dans un nouveau mandat » fait savoir l’édile.

Created : mardi 12 novembre 2019 14:01 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.