Mise en accessibilité de la ville, Besançon un exemple

Compte tenu de ces difficultés, la Ville de Besançon a obtenu un délai de 9 ans pour se mettre en conformité.

Mise en accessibilité de la ville, Besançon un exemple
Les élus ont tenu une conférence de presse ce matin

32,5 millions d’euros, c’est la somme dépensée par la Ville de Besançon, le Centre Communal d’Action Sociale et Grand Besançon Métropole pour la mise en accessibilité de la ville et du Grand Besançon entre 2016 et 2019. Cette somme a consisté à mettre en conformité, au regard des critères de la loi, les bâtiments, la voirie et le réseau de transport public. Pour exemple, sur les 238 arrêts de bus que compte la ville de Besançon, 237 ont fait l’objet de travaux, un seul reste à l’étude.

D’autres chantiers ont également été menés dans les bâtiments des établissements recevant du public dont la Ville et le CCAS sont gestionnaires. Une planification des travaux a été effectuée. Durant ces trois dernières années, les interventions se sont portées dans les structures voisines du tram, car justement la programmation des travaux fait l’objet de toutes les attentions. Les élus tiennent à ce que plusieurs opérations puissent se dérouler en même temps, afin que l’accessibilité soit complète sur un secteur ( voirie, transport, bâtiments). C'est ce que l'on appelle "la chaîne de mobilité". Au total, la Ville de Besançon dispose d’une superficie de plus de 510.000 m2 de bâtiments. Ce qui n’est pas une mince affaire. D’autant plus que sa configuration ne rend pas toujours faciles les interventions.

Un délai de 9 ans

Compte tenu de ces difficultés, la Ville de Besançon a obtenu un délai de 9 ans pour se mettre en conformité. Les investissements sont encore importants, mais la volonté et bien réelle. Pour mener à bien ces opérations, la cité travaille de concert avec le monde associatif. Ainsi, elle a créé un groupe d’experts d’usage, composé de personnes en situation de handicap, qui donne leur avis sur les travaux engagés et les choix. Les transformations doivent prendre en compte tous les types de handicap.

Toutes ces opérations s’effectuent en même temps que la modernisation du parc des bus urbains, qui doivent répondre à ces difficultés. A ce jour, toutes les structures gérées par le CCAS de Besançon sont accessibles à tous les publics.  

JL Fousseret. Michèle Munier ( experte d'usage)
Created : mercredi 28 août 2019 20:12 Categories : Politique | Actualités locales | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Grand Besancon Métropole | société | Ville de Besançon
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter

COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE

 
#1 Foyers logementsnounouche 29-08-2019 09:32
CCAS....un minibus une fois par semaines pour conduire les residents des foyers logements au centre ville parce qu'ils aiment leur ville où pour faire leurs courses car Besancon a bien changé et pour les personnes âgées le bus et le tramway ne sont pas si pratiques que ça MERCI
 

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.