Fusion des Intercommunalités : Le Maire de Salins aurait préféré « une ouverture vers le Pays Loue et Lison »

Pour Gilles Beder, « le regroupement de communes et d’intercommunalités est une bonne chose ».

Fusion des Intercommunalités : Le Maire de Salins aurait préféré « une ouverture vers le Pays Loue et Lison »
Gilles Beder

Ce lundi, les membres de la commission départementale de coopération intercommunale ont dévoilé un projet de nouvelle carte intercommunale dans le Jura. Parmi les aménagements évoqués, la naissance d’un grand territoire regroupant 141 communes réparties entre Nozeroy, Champagnole, Poligny, Arbois et Salins. Soit 46.000 habitants. Rencontre avec Gilles Beder, le maire de Salins-les-Bains.

Pour Gilles Beder, « le regroupement de communes et d’intercommunalités est une bonne chose ». « Reste cependant à définir le périmètre le plus pertinent ». « Il est vrai que, depuis plusieurs années, nous avons l’habitude de travailler avec les territoires de Poligny et d’Arbois. Et force et de constater que cela marche plutôt bien » explique-t-il. Cependant, Gilles Beder aurait préféré une autre organisation territoriale. En l’occurrence, « une ouverture vers le pays Loue et Lison ». « Mais nos Préfets veulent rester départementalistes » regrette-t-il.

Etre suffisamment important pour peser politiquement

A ceux qui pensent que les fusions donnent naissance à de trop grands territoires, Gilles Beder répond que « la notion de seuil à toute son importance ». Faisant ainsi référence à la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté, l’édile s’interroge « sur la pertinence d’avoir des petits territoires dans notre région alors qu’en Bourgogne, les intercommunalités peuvent atteindre 150.000 voire 180.000 habitants ». Et de poursuivre : « A partir de 45.000 habitants, vous commencez à peser réellement, économiquement et bien sûr politiquement ». A la communauté de Communes de Salins, les maires semblent plutôt favorables à cette union à cinq. D’ici quelques jours, les débats vont s’engager dans chaque conseil municipal. « On ne sait pas ce que cela va donner. Les conseils municipaux sont libres de leur vote. Ils ont peut être une vision différente de ce que l’on peut penser en tant que maire ». Affaire à suivre.

Gilles Beder
Created : jeudi 15 octobre 2015 09:25 Categories : Politique | Actualités locales | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Aménagement du territoire | Gilles Beder | Politique | Ville de Salins-les-Bains
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.