Un contre-pouvoir associatif à Pontarlier

« Nous demandons à nos membres d’observer, d’être curieux et critiques » explique Gérard Guinot, le Président du collectif.

Un contre-pouvoir associatif à Pontarlier

Depuis le mois de mai, l’association « propositions citoyennes » a vu le jour à Pontarlier. Son objectif est de rassembler des citoyens décidés à faire évoluer la vie de la cité et de poser un regard critique sur la gestion et la politique menées par les élus pontissaliens et plus globalement du Haut-Doubs. Actuellement, elle regroupe une vingtaine de personnes.

Par son action, elle entend localement aider les trois conseillers socialistes municipaux et communautaires dans leurs missions de participation aux commissions de travail et aux conseils municipaux et de la communauté de communes, être une force de propositions d’amélioration de la vie municipale et communautaire et développer un esprit critique sur les idées, les actes ou les décisions des différentes collectivités locales. « Cette association est la continuité du travail engagé dans le cadre des élections municipales. Le résultat étant ce qu’il est, nous souhaitons, maintenant, continuer ce travail avec les personnes qui ont travaillé sur ce projet. Des hommes et des femmes sans appartenance politique. Des citoyens qui ont envie de s’engager » explique Jean-Yves Bouveret, le responsable du parti socialiste dans le Haut-Doubs. « Cette action, sous cette forme là, donne davantage d’ouverture. Le conseil municipal est très limitatif. Notre réflexion se portera sur la ville de Pontarlier, la communauté de communes du Larmont mais aussi tout le territoire du Haut-Doubs » ajoute l’ancien conseiller municipal pontissalien. Et de compléter « il y a un travail important à mener. Nous avons déjà eu des contacts avec des personnes intéressées pour nous aider à réfléchir sur certains dossiers ».

La mobilisation est en marche

« Nous demandons à nos membres d’observer, d’être curieux et critiques » explique Gérard Guinot, le Président du collectif. Parmi les sujets d’ores et déjà traités : le contournement de Pontarlier et les difficultés de circulation, le choix et le coût de l’achat de l’espace Sbarro par la communauté de Communes du Larmont et la multiplication des zones industrielles et commerciales sur le territoire du Haut-Doubs. « Concernant l’immeuble Sbarro, on se pose des questions sur le coût de ce chantier. Pourquoi avoir voulu rénover cette construction, plutôt que de faire du neuf, qui aurait été moins cher ? » s’interroge Mr Guinot. Et de poursuivre «  la concurrence entre les zones industrielles nous interpellent également. C’est une aberration d’avoir 33 hectares à Pontarlier et d’avoir créé une vingtaine d’hectares sur Bulle. Alors qu’on ne voit rien venir». Les élus locaux peuvent compter sur ces citoyens du Haut-Doubs pour scruter à la loupe leurs faits et gestes.

Jean Yves Bouveret. Gérard Guinot
Created : vendredi 16 janvier 2015 21:09 Categories : Politique | Actualités locales | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Politique | vie locale | Ville de Pontarlier
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.