Otages : Le rétropédalage de Marine Le Pen


Marine Le Pen, la présidente du Front National, qui a créé la polémique jeudi matin en manifestant sa "gêne" au sujet de la barbe et du chèche des ex-otages d’Arlit libérés mardi soir, est revenue sur ses propos en reconnaissant qu’il s’agissait « d’une maladresse », sans s’excuser pour autant sur ses propos.

Dans un communiqué, Marine Le Pen s'est efforcée d’expliquer qu'elle avait dans son viseur "l'instrumentalisation politique des libérations d'otages".

"Les images livrées en pâture d'otages encore affublés des symboles de leur détention, manifestement encore sous le choc d'une détention longue et pénible, tirés devant les caméras de télévision par la manche par le ministre des affaires étrangères, ont indubitablement laissé aux Français un sentiment de malaise. Il faut rompre avec ce qui est devenu une tradition française profondément malsaine (…). [Les libérations d'otages] ne sont ni des meetings électoraux ni des émissions de téléréalité. Il serait bon que nos dirigeants s'en souviennent » écrit elle, après avoir déclenché une salve de réactions dans toutes les composantes de la classe politique française.

Created : vendredi 1 novembre 2013 11:02 Categories : Politique | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Front National | Marine Le Pen | Niger | otages
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.