Justice : Un site internet illégal de 2 millions d’épisodes de séries TV géré par un étudiant bisontin

Etienne Manteaux, le Procureur de la République de Besançon, parle « d’un étudiant brillant, un peu coupé du monde ».

Justice : Un site internet illégal  de 2 millions d’épisodes de séries TV géré par un étudiant bisontin
Etienne Manteaux ( procureur de la République de Besançon). Olivier Dupas (commissaire divisionnaire et directeur interrégional adjoint de PJ BFC). JB Chaperon (Brigadier Chef à la PJ de BFC)

Un étudiant, âgé de 22 ans, originaire du Doubs, en master 2 d’informatique et de robotique à l’université de Franche-Comté, a été interpellé le 9 avril dernier pour avoir diffusé en toute illégalité des séries télévisées, sans en avoir les droits, via un site internet et une plateforme qu’il avait entièrement créés. Six contributeurs, âgés entre 20 et 33 ans, et dont certains étaient mineurs au moment des faits, originaires d’autres départements français, auront également à répondre de leurs actes présumés devant la justice.

Etienne Manteaux, le Procureur de la République de Besançon, parle « d’un étudiant brillant, un peu coupé du monde ». Au cours de leur garde à vue, le jeune homme et ses complices se sont montrés coopérants avec les enquêteurs de la police judiciaire de Bourgogne Franche-Comté, et son antenne spécifique en cybercriminalité. Au total, sur deux années d’activité, le gain obtenu s’élève à 200.000 euros, une coquette somme perçue grâce à la publicité générée par les clics des visiteurs pour accéder aux séries et par le temps de connexion des internautes lorsqu’ils visionnaient une production. Mais après avoir déduit toutes les charges inhérentes à cette technologie, le jeune informaticien n’avait en sa possession plus qu’environ 30.000 euros, qu’il a ensuite investi en cryptomonnaie. Au total, les enquêteurs ont pu accéder à une bibliothèque composée de 2 millions d’épisodes de séries télévisées principalement françaises et américaines.

Les jeunes prévenus comparaîtront le 13 novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Besançon. Ils encourent jusqu’à 7 ans de prison. Sans compter le préjudice financier qui pourrait leur être demandé par d’éventuelles parties civiles.

Le reportage de la rédaction
Created : mardi 28 mai 2019 17:37 Categories : Actualités locales | Justice | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Justice
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter

COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE

 
#1 Criminaliténounouche 29-05-2019 09:31
Des mots un peu fort pour "cet étudiant brillant" ......
 

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.