Doubs : Familles Rurales s’intéresse à la qualité de ses restaurants scolaires

Avec l’assentiment des parents, un plat végétarien est également proposé régulièrement. La viande et le poisson sont alors remplacés par des céréales et des légumineuses.

Doubs : Familles Rurales s’intéresse à la qualité de ses restaurants scolaires
Romain Marion ( artisan traiteur). Pauline Boisson-Durcret ( directrice adjointe du centre périscolaire de Cussey-sur-l'Ognon)

En cette année 2019, la fédération  Familles Rurales du Doubs  a décidé de s’intéresser encore plus à la qualité de l’alimentation dans les restaurants périscolaires qu’elle gère. Les objectifs sont multiples : manger mieux à la cantine, se nourrir autrement, privilégier l’économie locale, participer à la préservation de l’environnement, …. . Cette thématique sera d’ailleurs le fil conducteur d’une grande journée qui se tiendra en juin prochain à Orchamps-Vennes, avec notamment la tenue d’un grand marché de producteurs locaux.

Ce projet est né au sein de l’association locale de Geneuille, dans le Grand Besançon, qui a souhaité revoir les repas qu’elle proposait quotidiennement aux enfants. Une rencontre avec Romain Marion, un jeune artisan traiteur de Chaucenne, a lancé ce projet. Intéressée, l’association Familles Rurales voisine de Cussey-sur-l’Ognon a rejoint cette initiative. Le concept a été jugé concluant. Il est soutenu par la fédération.

Des produits estampillés agriculture biologique

Une cuisine centrale a vu le jour à Chaucenne et des contacts ont été noués avec des producteurs locaux. Aujourd’hui, 20% de ce qui est proposé aux petites convives sont des produits estampillés agriculture biologique. Romain Marion s’attachant à se fournir auprès de producteurs implantés à moins de 150 kilomètres de Chaucenne.

C’est ainsi que les enfants consomment des plats préparés, que l’on appelle dans la cuisine collective ‘proche du fait maison’. Il y a quelques jours, ils ont par exemple eu la chance de manger du chou-fleur en provenance du Jardin Bio des Monts-de-Gy, savamment cuisiné avec du beurre de l’Enil de Mamirolle. Ici, le menu se compose quotidiennement d’une entrée, d’un plat avec un accompagnement, d’un laitage et d’un dessert cuisiné ou d’un fruit. Des menus qui ont été validés par une diététicienne. A Cussey-sur-l’Ognon, on respecte la saisonnalité des produits. Avec l’assentiment des parents, un plat végétarien est également proposé régulièrement. La viande et le poisson sont alors remplacés par des céréales et des légumineuses.

Des enfants conquis

Bio ou pas bio, les enfants ont parfois quelques réticences avec certains produits, mais avec la pédagogie de leurs animatrices, les salades de légumes par exemple, finissent par conquérir l’estomac creux de nos petits gourmands. Depuis quelques mois maintenant, les habitudes alimentaires des enfants ont bien changé. Les assiettes sont souvent terminées et régulièrement des mains se lèvent pour avoir un peu de rab. Il n’y a pas de doute les saveurs ne sont plus les mêmes et tout le monde à plaisir à manger des produits que l’ont peut trouver à quelques kilomètres de l’école ou de la maison.

Est-ce plus cher ?

Avec ce nouveau projet, le coût unitaire des repas a augmenté. Il est grosso modo de 70 centimes de plus que ce qui était proposé auparavant. L’équilibre financier n’a pas encore été complètement trouvé. D’où l’importance d’afficher un prix, le plus près possible de la réalité, tout en tenant compte aussi des moyens des familles. Cela passe sans doute par une réflexion permettant notamment de réduire les coûts liés aux matières premières.

Un véritable projet éducatif

Cette action s’inscrit également dans le projet pédagogique du centre périscolaire qui, tout au long de l’année, organise des animations spécifiques éveillant au goût, aux produits et à une alimentation saine et équilibrée. Des sorties dans les lieux où l’on cultive ce que l’on mange fait notamment partie du programme des prochaines sorties pédagogiques.

Contact : Pour joindre Romain Marion ( artisan traiteur) : 06.38.99.71.93

Le reportage de la rédaction
Created : mardi 21 mai 2019 13:57 Categories : Actualités locales | Education | Environnement | Santé | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : education | Environnement | Jeunesse | santé
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Pontarlier : Elle dérobe 8560 euros à son employeur
26 juin 2019
Une employée d’une enseigne de produits alimentaires bio sera prochainement convoquée par le délégué du procureur. Il lui est reproché d’avoir dérobé...
Rennes-sur-Loue : Accident mortel
26 juin 2019
Un accident mortel s’est produit ce mercredi soir à Rennes-sur-Loue (25). Une voiture et un camion se sont percutés. Une femme est décédée. Une autre...
Haute-Saône : Les corps carbonisés seraient ceux d’un père et de son fils
25 juin 2019
Les deux corps découverts carbonisés sur la voie publique à la sortie du village de Villeparois, Haute-Saône, sont sans doute ceux d’un homme et de s...
Besançon : Il n’y a pas de caméras de surveillance pointées sur le Doubs et ses berges.
25 juin 2019
Contrairement à ce qu’annonçaient lundi après-midi deux policiers municipaux aux jeunes qui fréquentaient les berges du Doubs à la gare d’eau à Besan...

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.