Une équipe de braqueurs condamnée à de la prison ferme

Quatre prévenus comparaissaient ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Besançon pour des faits de vols aggravés et association de malfaiteurs

Une équipe de braqueurs condamnée à de la prison ferme

Dalil Hakkar et Azeddine Besseghier, âgés de 28 ans, et Jonathan Guillut, 33 ans, comparaissaient ce mercredi dans le box des accusés. Un quatrième homme s'est présenté libre, mais sous contrôle judiciaire. Connus défavorablement de la justice depuis leur plus jeune âge, ils ont été jugés pour une série d’incidents survenus à Besançon et ses alentours en 2019, ainsi qu’à Belfort.

 

Des nombreux vols à main armée

Le 10 janvier 2019, l’un des trois hommes se présente face au caissier de la station-service de l’aire d’autoroute de Besançon Marchaux, et le menace avec une arme de poing. Il est 2h du matin lorsque le malfaiteur s’empare de la caisse et se fait la malle. Une combine qui sera reproduite à l’identique plus tard dans la journée au magasin Sport Passion, sur la zone commerciale de Chateaufarine. La recette du jour est à nouveau dérobée. Nouvel incident le 14 février, cette fois-ci à Belfort. Deux individus errent de manière suspecte devant le bureau de tabac « Le Kennedy » qu’ils lorgnent du coin de l’œil, peu avant la fermeture. Les policiers en embuscade, ne parviennent pas à les interpeller, et les malfaiteurs réussissent à prendre la fuite. Novembre 2019, même mode opératoire au tabac « Mag Presse » à Pirey. Le gérant n’a d’autre choix que de remettre la caisse aux malfaiteurs, lorsqu’il se retrouve confronté à l’arme pointée en sa direction. Le butin : du liquide et des paquets de cigarettes, un préjudice total estimé à 10.000€. Les policiers parviendront tout de même à identifier les suspects et à les interpeller. Azeddine Besseghier et Dalil Hakkar sont incarcérés après un mandat de dépôt le 22 novembre 2019. Jonathan Guillut est placé en détention provisoire le 17 février 2020.

Des peines de prison ferme

Confronté aux interrogatoires des enquêteurs, Azeddine Besseghier aurait avoué sa participation aux faits, mais en désignant très vite Dalil Hakkar comme étant le principal donneur d’ordre, le « cerveau » de la bande. Une version contestée par les deux autres prévenus, ayant toujours nié les faits qui leur sont reprochés. Pourtant, les éléments sont accablants à l’encontre des deux hommes aux lourds casiers judiciaires. 20 mentions pour Hakkar, 21 pour Guillut. Bornage de leurs téléphones à proximité des lieux braqués, ADN dans les voitures ayant servi aux casses, vêtements dérobés retrouvés dans leurs cellules. Pléthore d’éléments à charge qui induisent Claire Keller, procureur de la République, à requérir des peines de prison ferme : 2 ans pour Jonathan Guillut, 4 ans pour Azeddine Besseghier, et 5 ans à l’encontre de Dalil Hakkar. La défense représentée par Me Bernard, Me Bresson ainsi que Me Weiermann plaide pendant plus d’une heure, et tente d’exploiter certaines zones d’ombre du dossier. Mais à l’issue des délibérations, les juges choisissent d’appliquer les réquisitions de l’avocate générale, à l’exception de Dalil Hakkar, qui écope de 4 ans d’emprisonnement. Ils disposent désormais de 10 jours pour interjeter appel. Le quatrième homme, le moins impliqué, a été relaxé par la justice.

 

Created : jeudi 15 avril 2021 15:47 Categories : Faits Divers | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : association de malfaiteurs | Besançon | Braquage | Prison ferme | vol à main armée
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.