Droits des femmes : 600 manifestants mobilisés à Besançon

« Mon cœur doit battre pas to, poing ». « Combien faut-il déposer de plaintes pour rester en vie » ou encore « A bas le patriarcat » et « féminicides : état coupable, justice complice » pouvait-on lire sur les nombreuses banderoles déployées.



Ce samedi 7 mars, à Besançon, environ 600 personnes se sont rassemblées sur l’esplanade des droits de l’homme à proximité de l’hôtel de ville pour les droits des femmes et s’opposer également au projet de loi de réforme des retraites. Rappelons que ce dimanche est la journée internationale des droits des femmes. Dans le cortège, les manifestantes et manifestants sont venus dire leur attachement à l’égalité des salaires et dénoncer les violences faites aux femmes. Difficile également de passer sous silence la 45è cérémonie des Césars et les trois récompenses décernées au film « J’accuse » du cinéaste franco-polonais Roman Polanski. Rappelons que ce dernier est visé par plusieurs accusations de viol et poursuivi par la justice américaine. « Mon cœur doit battre pas to, poing ». « Combien faut-il déposer de plaintes pour rester en vie » ou encore « A bas le patriarcat » et « féminicides : état coupable, justice complice » pouvait-on lire sur les nombreuses banderoles déployées.

Cette manifestation bisontine a permis une véritable convergence des luttes puisque des gilets jaunes ont rejoint le mouvement avec leurs revendications et notamment celles portant sur la réforme des retraites. Selon les manifestants présents, les femmes sont les premières victimes de ce projet mis en place par Emmanuel Macron et son gouvernement.

Youtube : Created : samedi 7 mars 2020 17:01 Categories : Faits Divers | Actualités locales | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Faits divers | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.