Salon de l'agriculture : Les Francs-Comtois resteront à la maison cette année

"la salon de l'agriculture doit rester un moment de convivialité".

Salon de l'agriculture : Les Francs-Comtois resteront à la maison cette année

Il n'y aura de pas de salon l'agriculture en 2021. L'an dernier, le grand évènement agricole avait fermé ses portes prématurément. Nous avons voulu savoir comment les professionnels du secteur appréhendaient cette décision ? La rédaction a rencontré Patrice Sancey-Richard, agriculteur à Etalans.

Mr Sancey-Richard devait participer cette année à son deuxième salon de l'agriculture. Malheureusement, le paysan restera dans sa ferme. Récompensé l'an dernier pour la qualité de son travail, une montbéliarde avait décroché l'un des titres mis en jeu, il n'exposera pas cette année. Le fermier regrette cette décision, tout en la relativisant. « Si le salon ne se déroule pas dans de bonnes conditions, ce n'est pas très bien. Cela doit rester un moment de convivialité. Si l'on est chacun dans son coin, ce n'est pas intéressant » explique-t-il.


Un impact économique ?

A cette problématique, Patrice Sancey-Richard a une réponse tranchée. Le concernant, la non-tenue du salon n'aura aucun impact économique. « Les ventes de comté seront peut-être impactées. En revanche, pour ma part, sur l'élevage de mes vaches, il n'y aura aucune incidence. Je ne vends pas plus cher des animaux parce qu'ils ont été primés au salon de l'agriculture » précise-t-il.


Rendez-vous en 2022 ?

Bien malin qui pourrait répondre à cette question. Bien évidemment, le monde agricole franc-comtois espère pourvoir retrouver au plus vite la capitale. Mais rien n'est moins sûr. « Nous sommes tous tombés de haut. Celui qui nous aurait dit il y a un an, qu'il n'y aurait pas de salon cette année, nous ne l'aurions pas cru » commente l'agriculteur doubien. Et de terminer « On se dit que cela reviendra un jour. Mais quand ? De toute façon, nous ne sommes pas les plus à plaindre. Nous pouvons travailler. Nous avons un salaire. La situation est beaucoup plus difficile pour d'autres professions, comme les restaurateurs qui ne peuvent pas travailler. Il ne faut pas toujours se plaindre ».

Patrice Sancey-Richard
Created : mardi 16 février 2021 06:25 Categories : Actualités locales | Evénements | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : agriculture | évènements
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.