Projet Hercule : les agents EDF en grève ce jeudi

Le projet Hercule ne fait pas l’unanimité au sein de l'entreprise EDF. Un appel à la grève ce jeudi 19 septembre a été lancé avec des mobilisations également présentes dans le Doubs et le Jura.

Projet Hercule : les agents EDF en grève ce jeudi

Les agents des entreprises EDF seront en grève jeudi 19 septembre à partir de 7h30, après l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, CFDT. Ces syndicats se sont regroupés afin de dénoncer le projet Hercule, présenté en juin par le PDG d’EDF, Jean-Bernard Levy. Ce plan permettrait la scission de l’entreprise, en isolant le nucléaire et l’hydraulique du reste des activités et privatiser les filiales comme Enedis ou GRDF. « Quand on privatise une entreprise, on cherche à faire des économies alors que sur les moyens, les formations, les conditions de travail ou le matériel, il y a des choses spécifiques chez nous et ça demande des investissements à long terme » explique Pascal Jeanmougin, secrétaire général du syndicat CGT Franche-Comté Sud.

Le but de ce mouvement de grève ? « Mobiliser les agents sur les réels enjeux ». Pour Pascal Jeanmougin, leurs emplois sont en danger. « Il reste deux agents Engie et une dizaine d’EDF Commerce en Franche-Comté. Bientôt, il n’y en aura plus ». Et d'enchaîner avec un exemple concret de la situation : un site de Champagnole, dans lequel seulement onze agents sont en service. A cause du sous-effectif, ces derniers se déplacent très loin, ne permettant pas une bonne organisation du travail. Et ce n’est pas seulement l’avenir des salariés qui inquiète mais également celui des usagers : « on privatise, on casse les services publics, on dépanne de moins en moins les usagers et en même temps les tarifs augmentent ! » rétorque le secrétaire général, rappelant la hausse de 6% du coût de l’électricité en août, la dernière en date. Pourtant, 900 millions d’euros ont été remontés à l’entreprise mère d’EDF pour Enedis. « On devrait être capable, avec ces 900 millions d’euros, de prévoir une organisation qui serait tournée vers le service public. C’est la demande de la CGT : un nouveau service public ».

Des assemblées générales sont prévues sur quatre sites : A Besançon-Bersot, Pontarlier, Dole et Lons-le-Saunier. Se rajoutent à cela des rendez-vous prévus le matin dans les préfectures pour expliquer aux citoyens le projet Hercule.

C’est la première action de l’inter-syndicat après l’annonce du plan et pour Pascal Jeanmougin, elle ne sera sûrement pas la dernière. « Ça va être un mouvement long, puisque c’est un projet qui refonde complètement l’entreprise ». La CGT est déjà préparée à d’autres mobilisations dans le futur.

Pascal Jeanmougin, secrétaire général du syndicat CGT Franche-Comté Sud
Created : mercredi 18 septembre 2019 15:18 Categories : Actualités | Actualités locales | Evénements Favoris : Ajouter aux favoris Tags : EDF | ENEDIS | grève | mobilisation | projet hercule
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.