Pontarlier : Bernard Laporte à la rencontre des patrons du Haut-Doubs

Selon Bernard Laporte, le management passe avant tout par des qualités humaines que sont : « la proximité », « la transparence » et « la simplicité ».

Pontarlier : Bernard Laporte à la rencontre des patrons du Haut-Doubs
Bernard Laporte

Hier, lors d’une soirée organisée par le Club Affaires de Pontarlier, Bernard Laporte, l’actuel entraîneur de Toulon, ancien secrétaire d’Etat chargé des sports et candidat à la présidence de la Fédération Française de rugby, est venu rencontrer les chefs d’entreprise et décideurs du Haut-Doubs. Les débats ont porté sur l’esprit d’équipe et le management des hommes. Durant plus d’une heure, l’intervenant a fait un parallèle entre le monde sportif, qu’il connaît remarquablement, et celui de l’entreprise.

 Pour Bernard Laporte, « savoir manager une équipe ne s’apprend pas. C’est quelque chose d’inné ». Selon lui, certains hommes, qu’ils soient coaches ou entrepreneurs, ne réussiront jamais à conduire une équipe et à l’emmener vers les sommets. Pour étayer ses propos, Bernard Laporte a distillé quelques exemples. « Raymond Domenech, dont l’attitude parfois méprisante avec son groupe, ne lui a jamais permis de gagner des trophées. Contrairement au Portugais José Mourinho ». Ou encore le caractère de chef de bande de Nicolas Sarkozy lors des conseils des ministres et sa capacité à mobiliser ses troupes. Une qualité qu’il n’a pas retrouvée chez François Fillon, le Premier Ministre de l’époque. Selon lui, le management passe avant tout par des qualités humaines que sont : « la proximité », « la transparence » et « la simplicité ». En entreprise comme en club, « ce sont ceux que tu coaches qui te font gagner. Il faut savoir faire jouer une équipe » a expliqué l’ancien rugbyman.

 « De la psychologie humaine »

Pas de management, sans confiance. « Un bon manager est une personne qui saura obtenir la confiance de son équipe » a-t-il précisé. A plusieurs reprises, Mr Laporte a également évoqué d’autres qualités comme l’empathie. « Tu ne peux pas coacher les gens si tu ne les aimes pas ». Et de poursuivre : « Il est important de dire les choses, de valoriser et d’accompagner ses collaborateurs. Notre but, c’est l’excellence des autres, savoir les rendre meilleurs ». Pas facile d’assumer la fonction de patron. Bernard Laporte est également revenu sur les difficultés qu’il a rencontrées dans sa vie sportive et publique. Autrement dit, ses erreurs, ses mauvaises interprétations et ses choix. Selon lui, le manager doit savoir fédérer autour de lui. « Fixer des objectifs, donner envie, former une équipe solide et solidaire dans les moments difficiles, être les meilleurs du monde, ... ».

Candidat à la présidence de la Fédération Française de rugby

Au cours de la soirée, en quelques mots seulement, l’Aveyronnais a également évoqué sa candidature à la présidence de la Fédération Française de rugby. Il n’a pas caché son intention d’apporter son soutien à la vie sportive des clubs de la région s’il accède à cette responsabilité. « Vous pouvez compter sur moi » a-t-il conclu.

Bernard Laporte
Created : vendredi 27 mai 2016 08:15 Categories : Actualités locales | Evénements | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : évènements
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.