Pontarlier : 80 éleveurs au concours d’élevage de cheval comtois

L’objectif étant de présenter le plus beau cheval. Celui qui sera capable de décrocher le titre suprême.

Pontarlier : 80 éleveurs au concours d’élevage de cheval comtois
Joël Parent, Président de la section locale du cheval comtois de Pontarlier.

Ce vendredi, et pour la troisième année consécutive, le centre-ville de Pontarlier accueille le concours d’élevage de cheval comtois, organisé par la section locale du cheval comtois de Pontarlier. Il s’agit du concours le plus important du département.

Pour ce nouveau rendez-vous, 80 éleveurs du secteur de Pontarlier ont fait le déplacement. Soit au total, 160 chevaux présentés. A l’image des comices agricoles, les éleveurs sont venus chercher des récompenses. Pour départager tout ce petit monde, plusieurs juges, venus des sections locales voisines, ont fait le déplacement. A travers leur regard d’expert, ils évaluent les animaux et qualifient ceux qui méritent de participer au grand concours national de la race comtoise, qui se disputera les 18 et 19 septembre prochains à Maîche. Leur intérêt se porte sur le modèle et l’allure des chevaux. Autrement dit, leur morphologie et leurs déplacements au pas et au trot. A l’issue du concours maîchois, les six plus beaux comtois de la région et leurs éleveurs iront défendre les couleurs de la Franche-Comté, à Paris, au concours général agricole, lors du salon de l’agriculture.

Le travail de toute une année

Tout au long de l’année, les candidats sont bichonnés par leurs éleveurs. L’objectif étant de présenter le plus beau cheval. Celui qui sera capable de décrocher le titre suprême. La tension est à son comble. L’avis des juges est très attendu. «  On prépare ces chevaux toute l’année. Il y a une petite compétition entre les éleveurs. Chacun croit qu’il a la plus belle jument. De toute façon, il faut une première et une dernière. Ce n’est pas toujours agréable d’être dernier. Quand on participe, il faut accepter le jugement des experts » reconnait Joël Parent, le président de la section locale. Rappelons que la Franche-Comté est le berceau de la race comtoise. La France est le seul pays au monde à compter autant de races de chevaux de traits. Neuf sont répertoriées dans l’hexagone. La Franche-Comté compte dans ses rangs des éleveurs passionnés et généreux, bien décidés à faire perdurer la race comtoise. Même si au quotidien les obstacles et les difficultés sont devenus récurrents.


Created : vendredi 21 août 2015 15:46 Categories : Actualités locales | Evénements | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : agriculture | vie locale
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.