L'agriculture intensive : cause première de la dégradation des rivières comtoises

L'étude publiée en février dernier était passée presque inaperçue

L'agriculture intensive : cause première de la dégradation des rivières comtoises

Selon une étude longue de 8 années menée par l’Université de Franche-Comté, la dégradation des rivières dans la région serait en grande partie due à des pratiques agricoles trop intensives. De nombreux « dysfonctionnements » ont été remarquées comme la baisse du nombre de poissons, ou l’augmentation de développements algaux et la densification des herbiers.

Created : jeudi 18 juin 2020 10:32 Categories : Actualités locales | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : agriculture | dégradation | intensive | Loue | rivières
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.