Réouverture progressive : déception pour les cinémas, frustration pour les bars et restaurants

Dès la mi-mai, si la situation sanitaire le permet, certaines terrasses et musées vont pouvoir rouvrir.

Réouverture progressive : déception pour les cinémas, frustration pour les bars et restaurants

Emmanuel Macron a tenu une réunion jeudi 15 avril sur la sortie de la crise sanitaire. Les musées et terrasses devraient être les premiers à rouvrir.

Dès la mi-mai, si la situation sanitaire le permet, certaines terrasses et musées vont pouvoir rouvrir. Une première étape vers la sortie de la crise sanitaire, comme la lumière au bout du tunnel pour les gérants de ces établissements et leurs publics. « Ça nous laisse entrevoir une lueur d'espoir » considère Bernard Champreux, président régional de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie. Beaucoup de questions se posent quant à l'ouverture des terrasses uniquement. « Et le jour où il y a un orage, que fait-on de nos clients ? On les met à la rue ? » se demande-t-il. Et pour celui-ci, accueillir une clientèle limitée uniquement en terrasse n'est pas une solution viable économiquement. « Si on a une jauge, la rentabilité ne peut pas être là ! Il faut que l'État continue à apporter son aide » estime Bernard Champreux. « Personnellement je n'ouvrirai pas mon restaurant et resterai en click and collect » jusqu'à la possibilité d'une plus ample réouverture, envisage le gérant du Mastroquet.

Pas de nouvelles pour les cinémas

Les salles sombres, elles, ne semblent pas prioritaire pour cette première étape de la sortie de crise. « À partir du moment où les gens peuvent être assis et consommer sans masque (en terrasses), ils peuvent très bien être assis dans une salle de cinéma » considère Cédric Louvet, responsable du Mégarama des Beaux-Arts de Besançon. Le cinéphile espérait de cette réunion la publication d'un calendrier. « On attendait des dates, et il va falloir encore attendre. Ça commence à être long ! » lance-t-il, se disant dans le « flou total ». Dans l'attente, ne crainte se présente aux responsables de cinéma. L'une sur la diffusion des films une fois les cinémas ouverts, puisqu'à l'affiche seront présents les films dont la date de sortie a été repoussée ainsi que les nouvelles productions. « C'est 150 à 400 films en attente. On a peur qu'ils sortent tous leurs films en même temps. »

Cédric Louvet
Created : lundi 19 avril 2021 16:42 Categories : Economie | Actualités locales | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | santé
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.