Pontarlier : Des commerçants déterminés, mais très inquiets

« Si cela ne réagit pas. Si le 13 novembre, nous n’avons pas des annonces très fortes, on risque d’avoir une fronde plus importante qu’aujourd’hui » commente Denis Gérôme.



Ce samedi, entre 11h et 12h, les commerçants et artisans de toutes les zones commerciales de Pontarlier ont mené une opération coup de poing pour dénoncer l’obligation de fermer leurs enseignes pendant le confinement, mettant sérieusement en danger leurs affaires. Durant une heure, ils se sont positionnés devant leur boutique pour symboliquement exprimer leur désarroi, demander au gouvernement de revoir sa copie et d’autoriser, au plus vite, leur réouverture. Annie Genevard, députée de la 5è circonscription du Doubs et Vice-présidente de l’Assemblée Nationale, Bertrand Guinchard, adjoint au maire de Pontarlier, en charge du commerce, et les responsables des associations de commerçants du Grand Pontarlier étaient également présents. On notera l’absence de Patrick Genre, le maire de la ville, qui doit rester à l’isolement, étant cas contact.

Pour Denis Gérôme, habituellement toujours très optimiste, « l’heure est grave ». « Si cela ne réagit pas. Si le 13 novembre, nous n’avons pas des annonces très fortes, on risque d’avoir une fronde plus importante qu’aujourd’hui » commente le président de la fédération commerce et artisanat Grand Pontarlier. Philippe Jeanmonnot, le président de Commerce Pontarlier Centre, lui emboîte le pas : « Ce serait un séisme économique monstrueux si nous ne pouvons pas rouvrir nos magasins d’ici le début du mois de décembre. Nous faisons vivre nos familles avec nos commerces. Chaque commerçant est engagé personnellement sur ses biens professionnels. Ce serait une catastrophe énorme si rien ne se passe rapidement »

Appel à Emmanuel Macron

La parlementaire Annie Genevard s’est rendue sur place. Elle soutient pleinement l’initiative des commerçants. Si elle rappelle l’urgence sanitaire du moment, Annie Genevard appelle Emmanuel Macron à revoir sa copie. Elle évoque une mesure injuste, « qui pourrait avoir de graves conséquences sur l’activité économique locale et les centres des villes et villages ». « Le commerce de proximité est la seule activité à être empêchée de fonctionner » déplore la députée. « Ces enseignes sont de petites tailles, les gestes barrières y sont respectées. Le sacrifice qu’on leur demande, est-il proportionné ? Je ne le pense pas » précise-t-elle. Bertrand Guinchard, lui aussi, entend bien apporter son soutien à ces professionnels. « Ce sont des acteurs économiques importants. Ce sont des animateurs incontournables de nos centres-villes. Ils font vivre une ville, son centre et ses zones. C’est essentiel que nous soyons à leur côté » conclut-il.

A. Genevard. B. Guinchard. Une commerçante. D. Gérôme. Ph. Jeanmonnot
Created : samedi 7 novembre 2020 17:47 Categories : Economie | Actualités locales | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : coronavirus | covid-19 | économie | social
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.