Besançon : La mobilisation s’organise

La CGT demande clairement la fin de la réforme Delevoye et le retrait de l’instauration d’une retraite par points.

Besançon : La mobilisation s’organise
Conférence de presse ce matin dans les locaux de la CGT

Il n’y a pas de doute, la mobilisation sociale de jeudi s’annonce très suivie à Besançon. Difficile de donner des chiffres, mais les responsables locaux de la CGT l’assurent. « Les remontées, tant dans le public que dans le privé, indiquent que la colère grandit». Il y a bien sûr le grand rassemblement bisontin, à 10h30, sur la place de la révolution, mais aussi les mouvements et autres blocages dans les entreprises et les administrations. D’ores et déjà, il est annoncé une importante mobilisation dans les transports urbains bisontins, avec plus de 77% des agents de conduite déclarés en grève, soit 162 personnes sur 200. Dans le public, une forte mobilisation est attendue à l’éducation nationale, mais le privé ne sera pas en reste, avec des grévistes annoncées aux Francas, chez Parkéon, Mathy, Bourgeois, … . Les retraités, étudiants et lycéens viendront grossir le cortège.

La CGT demande clairement la fin de la réforme Delevoye et le retrait de l’instauration d’une retraite par points. Le syndicat a formulé ses propres propositions, « qui n’impacteront pas les pensions ». Ses responsables expliquent « que l’argent existe et qu’il faut aller le chercher là où il se trouve ». Il est ainsi fait allusion aux 53 millions d’euros donnés aux actionnaires ou encore les exonérations de cotisations accordées aux entreprises. « Ce qui a eu pour grave conséquence d’assécher les caisses ». Par la voix de José Avilès, le secrétaire départemental de la CGT du Doubs, il est demandé au gouvernement « d’écouter le peuple ».

Et la suite ?

Consciente qu’une seule journée de mobilisation ne sera pas suffisante, la CGT appelle d’ores et déjà à poursuivre le mouvement. Des assemblées générales devraient se tenir vendredi au sein des différentes entreprises et administrations pour statuer sur la suite du mouvement.

 

Son Gilles Spicher de la CGT multipro retraites du Doubs
Created : mardi 3 décembre 2019 13:04 Categories : Economie | Actualités locales | Société | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | social | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.