AGRICULTURE: "La montagne a accouché d'une souris"

Les agriculteurs de la FNSEA ne sont pas satisafaits du projet de loi issu des états généraux de l'alimentation.

AGRICULTURE:
Le syndicat interpelle directement le Président de la République.

Constatant la chute spectaculaire des cours de la viande, les éleveurs de bovins viande Bourgogne Franche-Comté de la FNSEA ont réagi suite aux Etats Généraux de l’Alimentation (EGA) organisés par le gouvernement.

« Les espoirs suscités par la mise en place du concept Eleveur & Engagé, par le résultat des 1ers ateliers des EGA, sont mis à mal par la présentation du projet de loi…Les industriels de la viande et les grandes surfaces peuvent continuer tranquillement leur travail de sape et dormir sur leurs 2 oreilles » déplorent-ils.

« Nous sommes particulièrement attachés à ce que les contrats qui seront signés entre l’éleveur et sa filière soient indexés sur un coût de production unique en France, qui pourra être produit par l’Institut de l'élevage Idele de façon impartiale » poursuivent-ils, interpellant directement le Président de la République : « Vous auriez voulu faire disparaître l’élevage des races à viande en BFC que vous ne vous y seriez pas pris autrement…Il est clair que la production de viande bovine est entrée dans une zone d’incertitudes. Les producteurs attendent désormais une clarification des politiques commerciales des acteurs de la grande distribution, mais aussi de l’Union européenne ».

Created : lundi 5 février 2018 10:47 Categories : Economie | Politique Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.