Bourgogne Franche-Comté : Du mieux dans le secteur de la construction

Plein Air fait le point.

Bourgogne Franche-Comté : Du mieux dans le secteur de la construction

Les derniers chiffres communiqués par la Dreal Bourgogne Franche-Comté sont encourageants.

Les mises en chantier de logement neuf ont progressé de 7% en un an en Bourgogne Franche-Comté. Entre juillet 2015 et juin 2016, on enregistre 9.400 logements. Cette hausse est légèrement plus forte qu’au niveau national (+6%). Cette croissance est portée par le secteur collectif, qui bénéficie de la reprise du marché immobilier. Les mises en chantier d’appartements ou de logements en résidence sont en hausse de 11%. Celles de pavillons augmentent de 3%. En Franche-Comté, la construction de logements neufs est en forte hausse en Haute-Saône. Les mises en chantier augmentent de 4% dans le Jura et restent stables dans le Territoire de Belfort. Resté à l’écart de la reprise, le Doubs enregistre un recul de 13%.

Par ailleurs, de juillet 2015 à juin 2016, les autorisations restent stables sur un an pour atteindre 9.880 logements en Bourgogne-Franche-Comté, En France métropolitaine, elles augmentent de 10 % sur un an. La hausse de 9 % des autorisations de pavillons est contrebalancée par un repli de 12 % de celles d’appartements ou de logements en résidence. En Haute-Saône, elles progressent respectivement de 45 %. En revanche, la baisse est modérée dans le Jura et le Doubs (-3 %), et dépasse 20 % dans le Territoire de Belfort

La construction de locaux en Bourgogne Franche-Comté

En Bourgogne-Franche-Comté, 1.521.800 m² de surfaces de plancher de locaux à usage non résidentiel ont été autorisés de juillet 2015 à juin 2016 en croissance de 4 % sur un an. Cette hausse est proche de la moyenne nationale (+5 %). Sur le seul deuxième trimestre, la progression de 26 % par rapport à l’année précédente conforte la tendance à la hausse. Les mises en chantier pourraient en bénéficier dans les prochains mois. La croissance des surfaces autorisées est forte dans le commerce (+28 %) et dans l’industrie (+15 %). Elle est plus modérée dans le secteur agricole ou forestier ou pour les bâtiments de service public. En revanche, les surfaces de bureaux autorisées se replient de 11 %. C’est en Saône-et-Loire que les autorisations sont les plus dynamiques (+50%) devant le Territoire de Belfort (+24 %). À l’opposé, la Haute-Saône et le Jura enregistrent des replis respectifs de 18 et 23 %.

Par ailleurs, les surfaces de plancher mises en chantier de locaux à usage non résidentiel diminuent de 8 % sur un an pour atteindre 964 500 m² en Bourgogne- Franche-Comté entre juillet 2015 et juin 2016. Elles sont quasiment stables au niveau national. Seul, le secteur agricole ou forestier est bien orienté (+14 %). Le recul est marqué pour l’industrie et les bâtiments de service public (-30 %). Les mises en chantier sont en hausse de 32 % dans la Nièvre et de 3% en Saône-et- Loire. Tous les autres départements enregistrent des baisses. Elles dépassent 20 % en Haute-Saône et dans le Doubs.

 

Created : samedi 20 août 2016 08:43 Categories : Economie | Actualités locales | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.