Pontarlier / Economie : Effet mitigé du Super Comice sur l’activité commerciale

Plus de 20.000 personnes se sont rendus au Super Comice de Pontarlier.

Pontarlier / Economie :  Effet mitigé du Super Comice sur l’activité commerciale

Ce samedi, Pontarlier accueillait le super comice du Doubs. Un évènement qui a rassemblé un très large public puisque plus de 20.000 personnes se sont déplacées dans le centre-ville de la capitale du Haut-Doubs pour assister à cet évènement. Pour autant, cette grande et belle fête agricole a-t-elle profité à l’activité commerciale du secteur ? Nous avons posé la question à Denis Gérome, le président du groupement Commerce Grand Pontarlier, et Sylvie Dabère, la présidente de Commerce Pontarlier Centre.

Quelques jours après l’évènement, trois grands enseignements apparaissent. Tout d’abord, les zones commerciales ont réalisé une très bonne journée. Tout comme les enseignes de restauration du centre-ville. Certains restaurants et brasseries ont même réalisé un chiffre d’affaires record. En revanche, la journée fut plus difficile pour les magasins non alimentaires du centre-ville. La veille, certains commerçants avaient déjà souffert de la fermeture d’une partie des accès au centre-ville. « Très peu de ventes ont été réalisées le samedi matin. Un léger mieux a été constaté l’après-midi. Mais ces meilleurs résultats ne sont pas dus au Super Comice mais à la présence en ville d’une clientèle, qui avait décidé de faire ses courses ce jour là » explique Sylvie Dabère. La tendance qui voudrait que le commerce du centre-ville marche fort lorsque d’importantes manifestations y sont organisées ne se confirme pas une nouvelle fois. Seule l’organisation du marché de Noël, mais qui est aussi une fête commerciale, fait démentir cette évaluation. « Quand il y a de grosses manifestations comme celle-ci, c’est une très bonne chose pour la notoriété de la ville de Pontarlier, mais le commerce du centre-ville n’en profite pas. Il y a beaucoup de monde sur la manifestation mais pas dans les commerces. Ces gens reviendront peut être plus tard » complète Mme Dabère.

Beaucoup plus d’activité dans les zones commerciales

« Les zones commerciales ont très bien travaillé » confirme Denis Gérôme, le Président du Groupement Commerce Grand Pontarlier. Le responsable reconnaît, lui aussi, que cette tendance ne s’applique pas aux commerces non alimentaires du centre-ville. « Il faut reconnaître que le public présent pour le Super Comice n’était pas venu faire les boutiques » explique-t-il. Et de compléter : « néanmoins, les visiteurs se sont promenés en ville, dans toutes les rues, et ont rencontré des commerces qu’ils n’ont peut être pas l’habitude de voir. Il faut évaluer les effets à long terme ». Comme Sylvie Dabère, Denis Gérôme reconnaît que cette manifestation est une très bonne pub pour la ville de Pontarlier. « Il faut que la ville soit dynamique et sache rassembler un large public. C’est important » conclut-il.

Sylvie Dabère. Denis Gérôme.
Created : mardi 27 octobre 2015 13:36 Categories : Economie | Actualités locales | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | vie locale
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.