Le marché automobile français toujours à la peine

Chez PSA, Peugeot voit ses immatriculations se contracter de 2,8 %, tandis que celles de Citroën sombrent de 16,3 %.

Le marché automobile français toujours à la peine

Selon les chiffres divulgués lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 2,3 % le mois dernier en France, à 135 070 unités, contre 138 279 en novembre 2013. Cette baisse, après celle de 3,8 % en octobre, a eu pour effet mécanique de faire diminuer la croissance enregistrée depuis le 1er janvier.

Les constructeurs français ont particulièrement souffert le mois dernier, puisque PSA Peugeot Citroën s'est replié de 8,9 %, et le groupe Renault de 5 % par rapport à novembre 2013. Renault doit à Dacia de ne pas plonger davantage : les immatriculations de la firme au Losange décroissent en effet de 7,1 %, chiffre en partie compensé par la bonne performance de la marque d'origine roumaine, en hausse de 2,3 %.

Chez PSA, Peugeot voit ses immatriculations se contracter de 2,8 %, tandis que celles de Citroën sombrent de 16,3 %. Mais, depuis le début de l'année, les Français s'en sortent honorablement puisque PSA croît de 2,6 % en données brutes, et Renault de 7,6 %, grâce encore à la forme éclatante de Dacia (+ 18,2 %).

Created : mardi 2 décembre 2014 14:46 Categories : Economie | Actualités locales | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : automobile | économie | PSA
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.