Bulle : La zone d'activité va pouvoir commercialiser ses lots

Claude Dussouillez tient à rassurer celles et ceux qui s’inquiètent pour lui. « Il y a des gens qui s’inquiètent pour moi. En ce qui me concerne, je suis confiant pour cette zone » confie-t-il.

Bulle : La zone d'activité va pouvoir commercialiser ses lots
Claude Dussouillez, Président de la Communauté Frasne-de Communes Drugeon

Bonne nouvelle pour les élus de la Communauté de Communes Frasne -Drugeon , et son Président Claude Dussouillez, la collectivité vient de recevoir l’arrêté de vente par anticipation qui lui permet de commercialiser officiellement les 28 lots qu’elle met en vente sur la nouvelle zone commerciale de Bulle.

Après deux ans et demi de travaux et d’intenses démarches administratives, la zone d’activité connaît une nouvelle étape. « Nous avions besoin de cet arrêté pour pouvoir vendre officiellement les lots. C’est désormais chose faite. Jusqu’à présent, nous n’avions que des contacts avec les entrepreneurs. Désormais, nous allons pouvoir passer à la phase active » explique Claude Dussouillez, qui se réjouit des délais tenus. « Pour une zone de cette envergure, il faut compter environ cinq ans pour en arriver là. Notre détermination a permis de limiter le temps à environ 2 ans et demi ». Même si le projet d’unité de transformation du bois Jura 7S est arrêté pour le moment, le Président Dussouillez est confiant. Selon lui, le nombre de contacts intéressés par une installation à Bulle dépasse largement le nombre de parcelles qui sont à vendre. L’élu haut-doubiste estime que l’ensemble des lots pourrait être vendu dans les cinq prochaines années.

Un projet estimé à 6,5 millions d’euros

Aujourd’hui, la quasi-totalité de cette zone de 18 hectares est viabilisée. Le coût de ce projet est estimé à 6,5 millions d’euros. « Nous nous sommes lancés dans cette aventure car nous avions la capacité financière de le faire. Cette somme comprend les travaux, le tourne-à-gauche, les acquisitions des terrains, avec les indemnisations qui en découlent, et les honoraires des différents intervenants  » commente Claude Dussouillez.

Un prix de vente moyen de 30€ le mètre carré

Le prix de vente moyen d’une parcelle a été fixé à 30 euros le mètre carré. Néanmoins, cette somme varie en fonction de l’emplacement de la parcelle ( 4 niveaux de prix ont été établis). « Le coût moyen de viabilité revient à 50€ le mètre carré à la collectivité. Néanmoins pour vendre nos parcelles, nous avons choisi de ramener ce coût de vente à 30 euros. La différence, en quelque sorte une avance de la communauté, sera récupérée à terme par le biais de la fiscalité professionnelle et des taxes foncières » précise le Président de la Communauté de Communes.

Un élu qui investi pour son territoire

Claude Dussouillez tient à rassurer celles et ceux qui s’inquiètent pour lui. « Il y a des gens qui s’inquiètent pour moi. En ce qui me concerne, je suis confiant pour cette zone » confie-t-il. Avec sa casquette de Président de Préval Haut-Doubs, Claude Dussouillez est à l’initiative de deux projets d’envergure pour le territoire du Haut-Doubs. En parallèle, un vaste chantier de 8,5 millions d’euros est lancé par Préval Haut-Doubs. « On pourrait prendre la solution de facilité qui consisterait à ne rien faire. J’ai choisi une autre politique. Certes, il faut avoir le caractère pour. Ancien chef d’entreprise, je sais de quoi je parle » conclut l’élu du Haut-Doubs.

Created : dimanche 7 septembre 2014 12:55 Categories : Economie | Actualités | Actualités locales | A la une Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Claude Dussouillez | économie | Zone d'activité de Bulle
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.