Alstom : le dossier "chaud" du gouvernement

Le président de la République, François Hollande, plaide pour une intervention de l'Etat dans le dossier Alstom.

Alstom : le dossier

Les salariés d’Alstom à Belfort patientent en attendant de savoir à quelle sauce ils seront mangés. En première ligne sur le dossier Alstom, François Hollande et Arnaud Montebourg ont rappelé hier les trois critères majeurs du gouvernement :   sauvegarder les emplois menacés, conserver les centres de décision stratégique du groupe sur le sol français, et préserver l’indépendance énergétique du pays.

Trois exigences que l’Etat ne peut pas imposer puisqu’il n’est plus actionnaire d’Astlom depuis 2006. L’Américain General Electric et l’Allemand Siemens sont les deux repreneurs potentiels de la branche énergie d’Alstom. Les prétendants au rachat ont été reçus hier à l'Elysée. Le groupe français, après réflexion, fera connaitre sa position demain matin. 

Created : mardi 29 avril 2014 06:53 Categories : Politique | Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Alstom | Arnaud Montebourg | état français | François Hollande | Gouvernement | rachat
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.