Votation sur l'immigration en Suisse : ça sent pas bon pour les frontaliers

Le "oui" des Suisses à la limitation de l'immigration aura un impact sur l'emploi des frontaliers, craint le GTE.

Votation sur l'immigration en Suisse : ça sent pas bon pour les frontaliers

Le résultat de la votation du 9 février sur l’immigration en Suisse suscite de sérieuses inquiétudes aussi bien pour les travailleurs frontaliers que pour les Français vivant en Suisse. "Va-t-on revenir au système précédent les accords de libre circulation ? Jusqu'où ira cette préférence nationale ? Tout est à remettre en œuvre", se demande ce mardi dans "Le Figaro" Jean-François Besson, secrétaire général du Groupement transfrontalier européen. Une chose est quasi-certaine, les Français employés en Suisse risquent sont dans une situation inconfortable...

Chaque jour, rappelons-le, quelque 150.000 personnes traversent la frontière pour aller travailler. La votation de dimanche devraient avoir des conséquences à terme sur le nombre d'embauches. Elle pourrait conduire aussi à supprimer des emplois. Les entreprises suisses n’auront sans doute pas d’autre choix que de licencier des travailleurs frontaliers lorsque les contingents et les quotas seront mis en place…

Created : mardi 11 février 2014 11:28 Categories : Economie | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | emploi | Frontaliers | Suisse
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.