Droit d'option : Moscovici interpellé par des manifestants à Belfort

Une cinquantaine de manifestants ont attendu le Ministre hier matin à Belfort.

Droit d'option : Moscovici interpellé par des manifestants à Belfort

Ce dimanche, une importante manifestation, organisée par le collectif « frontaliers ou bien » se déroulera à Pontarlier. 5000 manifestants sont attendus dans la capitale du Haut Doubs pour contester le projet de suppression du droit d’option. Hier, en marge d’un déplacement à Belfort, Pierre Moscovici, le ministre de l’économie, a été interpellé par une cinquantaine de travailleurs frontaliers.

"Nous ne sommes pas des vaches à lait"

L’un des manifestants s’est adressé au Ministre en lui demandant s’il ne considérait pas les frontaliers « pour des vaches à lait ». Selon Pierre Moscovici « Une nouvelle dérogation aurait été refusée par le Conseil Constitutionnel ». Il a confirmé que « le gouvernement appliquera, en 2014, la suppression du droit d’option, voté en 2012. Avant de conclure « Si je n’avais pas été un élu de cette région, vous l’auriez eue plein pot dès 2013 » rapporte l’Est Républicain. Tout en rajoutant «  Nous ne sommes pas indifférents à cette situation. Nous essayons de trouver un système beaucoup plus favorable ».

Pierre Moscovici a promis une rencontre avec ses interlocuteurs à Montbéliard prochainement.

Created : dimanche 20 octobre 2013 08:25 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : droit d'option | Frontaliers | Pierre Moscovici
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.