Droit d'option : les frontaliers ne baissent pas les bras

Le Groupement Transfrontalier Européen espère obtenir un report de la réforme du droit d'option.

Droit d'option : les frontaliers ne baissent pas les bras

Le Groupement transfrontalier européen garde espoir de conserver le droit d’option pour l’assurance maladie. Ou du moins de faire en sorte que la réforme soit reportée.

Dans un communiqué, le GTE souligne que nombreuses zones d’ombres restent encore à éclaircir, notamment sur la continuité des soins en Suisse ou le recouvrement des cotisations. Soutenu par les parlementaires et les élus des régions frontalières de gauche comme de droite, le Groupement transfrontalier européen veut donc solliciter le gouvernement afin que l’échéance du 1er juin 2014 soit repoussée.

Rappelons que les organisations de défense des travailleurs frontaliers appellent à manifester cette semaine. Mercredi à Paris devant l’assemblée nationale et dimanche prochain à Saint-Louis, Annemasse mais aussi à Pontarlier dès 10 heures 30, sur le parking Clémenceau.

Jean-François Besson, secrétaire général du Groupement Transfrontalier Européen, garde un mince espoir
Created : mardi 15 octobre 2013 07:33 Categories : Economie | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : assurance maladie | droit d'option | Frontaliers | manifestation | Pontarlier
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.